Condamnation pour le braconnage d'un grand requin blanc

Mardi 5 février 2013 à 18h48

Mots clés : ,


La justice sud-africaine a pour la première fois condamné à une amende et un an de prison avec sursis un pêcheur qui avait capturé et tué un grand requin blanc, un jugement salué par les défenseurs de l'environnement et les autorités.


"C'est la première affaire de grand requin blanc dans laquelle une condamnation est prononcée par un tribunal sud-africain", s'est félicité le ministère de l'Agriculture et de la Pêche dans un communiqué, au lendemain de la condamnation vendredi d'un certain Leon Bekker.


M. Bekker a écopé de 120.000 rands d'amende (10.000 euros) pour avoir attrapé en 2011 un grand requin blanc, une espèce protégée qui peut mesurer 3,5 mètres et est prisée par les amateurs de pêche comme trophée prouvant leur bravoure.
La joue, les dents, la peau, la chair et l'huile de foie de grand requin blanc ont aussi un débouché commercial.


"Que les autorités prennent une mesure aussi claire est une excellente indication de leur engagement en faveur de la défense des espèces protégées", a souligné Eleanor Yeld-Hutchings, une porte-parole du WWF Afrique du Sud, espérant que la peine serait dissuasive.


L'Afrique du Sud a été le premier pays à promulguer une loi pour protéger les grands requins blancs dont quelque 1.200 spécimens évoluent au large des côtes de la province du Kwazulu-Natal (est). Plusieurs pays, dont les Etats-Unis, lui ont emboîté le pas.
"Comme la population a été protégée depuis plus de vingt ans, elle se porte relativement bien", a souligné Geremy Cliff, chercheur au Bureau des requins du KwaZulu-Natal, un institut de recherche public.
Plusieurs pays, dont les Etats-Unis, ont depuis imité l'Afrique du Sud.
 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction