L'industrie baleinière est "mourante"

Mercredi 6 février 2013 à 13h48


Le programme de pêche à la baleine japonais est largement subventionné par l'Etat à hauteur de 10 millions de dollars par an, preuve que ce secteur est "mourant", a affirmé  une ONG opposée à cette pêche.


Selon le Fonds international pour le bien-être des animaux (IFAW), l'argent généré par la vente de viande de baleine est loin de couvrir les frais engendrés par l'entretien de la flotte baleinière japonaise et la campagne de pêche annuelle en Antarctique.


"L'industrie baleinière est dans le rouge depuis plus de 20 ans", a affirmé Patrick Ramage, un membre de l'IFAW, une Ong créée en 1969 et basée à Londres.


"C'est l'argent du contribuable qui paye cette activité et qui permet de la maintenir à flot", a-t-il ajouté.


Dans un rapport présenté à Tokyo, l'IFAW estime que la consommation de viande de baleine a décliné constamment depuis les années 1960, et que le Japon en possède un stock de 5.000 tonnes environ.


Un officiel de l'agence japonaise de pêche a refusé de commenter ce rapport dont il a dit ne pas avoir connaissance. Il a toutefois réaffirmé la position officielle japonaise, à savoir que cette pêche est à des fins scientifiques.


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction