La polémique marseillaise

Lundi 4 mars 2013 à 13h47

Mots clés : ,


Les Marseillais se sont appropriés samedi le nouvel espace offert par la piétonnisation partielle du Vieux-Port et son "ombrière" créant des jeux de reflets entre terre et eau, à l'occasion d'une fête d'inauguration. Ce nouveau lieu de rendez-vous pour les promeneurs, fait polémique au sein des élus.


Pour Sébastien Barles, conseiller municipal EE-LV de Marseille, sa métamorphose est réussie mais il risque de s'avérer à l'usage trop minéral (malgré l'ombrière) car rien n'a été prévu pour anticiper la hausse inéluctable des épisodes caniculaires estivaux et la probable montée des eaux d’un mètre d’ici quelques décennies".

 

Lancés en mars 2012, les travaux du Vieux-Port ont permis de dégager de la place pour les piétons en créant une vaste esplanade et en limitant le nombre de voies de circulation pour les voitures. Partagé entre la municipalité, MPM, le département et la région, le coût du chantier s'est élevé à 45 millions d'euros hors taxes.


Le Vieux-Port a été débarrassé de ses barrières le 7 janvier, quelques jours avant le lancement officiel de Marseille Provence 2013, capitale européenne de la culture, mais l'"ombrière", signée du britannique Norman Foster, restait alors inachevée. L'étape suivante consistera à mettre en place, à l'horizon 2020, une "chaîne de parcs" qui devrait relier le port au Pharo et à la plage des Catalans, dans une ville où les espaces verts ne sont pas légion.
 

 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction