Des vestiges de guerre refont surface à Brest

Vendredi 29 mars 2013 à 11h33

Mots clés :


Quelque 500 munitions datant des deux guerres mondiales ont été relevées dans la rade de Brest entre octobre 2012 et mars 2013 par les pêcheurs de coquilles, a annoncé jeudi la Préfecture maritime de l'Atlantique.


"Lors de la campagne 2012-2013, le GPD Atlantique (Groupe des plongeurs démineurs de l'Atlantique, ndlr) a traité 500 engins historiques", a indiqué la préfecture dans un communiqué.


Lors de la précédente campagne, un an plus tôt, quelque 200 munitions avaient été relevées, a indiqué le lieutenant de vaisseau Ingrid Parrot de la préfecture maritime.


"Cette année, il y avait 38 bateaux sur zone, contre 26 l'année dernière", a-t-elle expliqué.


Durant les périodes de pêche à la coquille en rade de Brest, les pêcheurs remontent des munitions sur leurs ponts. Les plongeurs démineurs de la marine nationale interviennent ensuite pour les récupérer et les sécuriser.


La plupart de ces engins sont des petits obus d'artillerie de 15 à 20 cm. Cependant, lors de la dernière campagne un obus de 280 mm avait été relevé, a assuré le lieutenant de vaisseau Parrot.
 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction