Cuba victime de la hausse du niveau des mers

Vendredi 12 avril 2013 à 16h10


Cuba risque de perdre 2.700 km2 de terres et plusieurs milliers de logements à l'horizon 2050 en raison de la montée du niveau des mers, malgré un programme de protection élaboré par les autorités, a indiqué jeudi le directeur de l'agence nationale de l'Environnement.


"Si la hausse du niveau des mers se poursuit au rythme actuel, en 2050 nous aurons perdu 2.700 km2 et quelque 9.000 logements", a affirmé le directeur de l'agence, Tomas Escobar, cité par l'agence cubaine d'information Prensa Latina.


L'archipel cubain couvre 109.884 km2 et compte 5.746 kilomètres de côtes de nature très variable, allant de zones littorales basses et sableuses à des terrasses maritimes rocheuses en passant par des zones marécageuses et de larges baies permettant des ports en eaux profondes.


La montée du niveau des eaux "affectera l'ensemble de l'écosystème, de la productivité des sols agricoles aux constructions côtières, mais aussi réduira les surfaces de forêts et de cultures, ainsi que la disponibilité et la qualité de l'eau potable", a assuré Tomas Escobar lors d'un débat organisé par Prensa Latina.


Le directeur de l'agence cubaine de l'Environnement a souligné que le gouvernement a lancé un programme de protection pour tenter d'"amortir les conséquences" du phénomène.


"Cuba a établi des priorités pour réduire les vulnérabilités, identifiées par des études de prévention des risques établies par des scientifiques du pays", a-t-il expliqué.


La conservation et la réhabilitation des écosystèmes côtiers figurent parmi ces priorités. "A certains endroits, la frange côtière a déjà été perdue et notre mission est de préparer la population pour nous aider à réhabiliter les éléments de protection naturels à travers des technologies écologiques", a-t-il expliqué.
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction