Fukushima: rejets volontaires en mer

Lundi 2 septembre 2013 à 08h45


crédits photo: AFP

De l'eau accumulée à la centrale accidentée de Fukushima pourrait être volontairement rejetée en mer, une fois décontaminée, a prévenu ce lundi le président de l'autorité japonaise de régulation nucléaire.Mais "cela ne peut concerner que de l'eau très faiblement radioactove, qui aura été assainie", assure-t-il.

"Le seuil de contamination appliqué sera celui qui est admis au niveau international pour les eaux habituellement rejetées par les installations nucléaires en fonctionnement normal. Nous ne chercherons pas à bénéficier d'une dérogation pour nous affranchir de ces limites admissibles", a promis le président de l'autorité de régulation nucléaire.

Mais le matériel de décontamination, appelé ALPS, est en panne depuis plusieurs mois. De plus, il filtre 60 produits radiocatifs mais ne permet pas de retirer le tritium. "D'autres moyens supplémentaires seront donc nécessaires", a reconnu le responsable japonais.

Et ce dernier d'insister sur l'importance de comprendre les chiffres communiqués. "20 à 30.000 milliards de becquerels de tritium ont été dispersés dans l'environnement, en plus de deux ans, mais j'ai fait les calculs et cela ne représente que 35 grammes de tritium", a-t-il souligné. Il assure qu'il ne cherche pas à minimiser la situation, mais à raisonner de façon scientifique face aux événements qu'il qualifie lui même de "graves".

La compagnie gérante de la centrale de Fukushima mise en péril par le tsunami du 11 mars 2011, Tokyo Electric Power (Tepco), doit déjà faire face à quelque 400.000 tonnes d'eau polluée enfouie dans le sous-sol ou stockée dans un millier de réservoirs spéciaux, un volume qui augmente chaque jour de 400 tonnes, même si une partie file aussi directement dans la mer, faute de moyens pour la bloquer pour le moment. Récemment, un réservoir a perdu 300 tonnes de liquide hautement radioactif, dont une partie a rejoint l'océan, et plusieurs points de forte contamination du sol ont été relevés ailleurs, montrant les très grandes difficultés auxquelles est confrontée la compagnie Tepco, et avec elle l'autorité et le gouvernement.

 

LIRE AUSSI:

Surfer à l'ombre de la centrale de Fukushima

 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction