Eolien en mer: le débat public soulève des questions

Mercredi 18 septembre 2013 à 12h48

Mots clés :


Les impacts environnementaux du futur parc éolien marin au large de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), notamment sur le banc de Guérande considéré par des associations environnementales comme crucial, ont été au cœur du débat public sur ce projet dont le compte-rendu a été rendu public mardi.


"La question des impacts environnementaux du projet a fait l'objet d'une controverse, qui a jalonné l'ensemble du débat. Pour les uns, ils seraient intolérables et justifieraient, sinon le renoncement au projet, du moins son déplacement", indique la commission du débat public dans son compte-rendu.

"Pour d'autres au contraire, les impacts environnementaux seraient modérés et, pour peu que des actions appropriées soient mises en place, demeureraient dans des limites acceptables", selon le compte-rendu.


"L'État a particulièrement été interpellé sur les possibilités de faire évoluer le projet, et notamment de le déplacer afin d'en réduire les impacts environnementaux et paysagers", relève la commission. Mais l'État "a précisé qu'un tel déplacement n'est pas envisageable et qu'il risquerait de remettre en cause l'intégralité de l'appel d'offres lancé en 2011, c'est-à-dire non seulement le projet en mer de Saint-Nazaire mais aussi ceux de Courseulles-sur-Mer, Fécamp et Saint-Brieuc".


Le débat a attiré 2.080 participants aux dix réunions publiques qui se sont tenues du 20 mars au 20 juillet 2013.
Éolien Maritime France, maître d'ouvrage, dispose désormais de trois mois pour faire connaître publiquement les suites qu'il entend donner à son projet. Dans sa décision, il devra mentionner les mesures qu'il prévoit de prendre en réponse aux enseignements qu'il tire du débat public.

 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction