Nouveau coup de Bora en Adriatique : des rafales à 150 km/h

Lundi 25 novembre 2013 à 08h30

Après la tempête méditerranéenne du 11 novembre dernier, où la Bora avait soufflé jusqu'à 237 km/h le long des côtes dalmates en Croatie, un nouveau coup de vent tempétueux est attendu lundi et mardi.


 La bora est parfois comparée à notre mistral ou au meltem grec : il s'agit d'un  vent froid venant de l'intérieur du continent. Son déclenchement nécessite le creusement d'une dépression dans les parages de l'Italie, alimentée en air très froid descendant de Russie en passant par les Balkans. Cette combinaison engendre une accélération des vents de Nord-est.

 

La formation de la bora est encore amplifiée par un autre paramètre : les montagnes qui bordent la côte dalmate. Cette chaîne de montagnes, surnommée les «Alpes Dinariques», s'étend du nord au sud, de la Slovénie et de l'arrière-pays de Trieste (à la frontière avec l'Italie) jusqu'au Monténégro en longeant la Croatie (Dubrovnik). «Lorsque le vent froid arrive depuis la Russie via la Hongrie et la Roumanie, explique le météorologue Régis Crépet, l'air est obligé de passer par-dessus ces montagnes, puis il redescend à pleine puissance de l'autre coté, sur le littoral. Il s'agit d'un vent descendant, dont la force est renforcée par la compression.» C'est le principe des vents catabatiques. La bora est l'un des vents régionaux les plus forts au monde et le plus puissant du bassin méditerranéen.

 

Ainsi, deux ou trois fois par an, un «coup de bora» se déclenche sur ce littoral Adriatique, lorsqu'une pulsion d'air froid arrive de l'Europe centrale. Le 11 novembre dernier, les rafales ont atteint 237 km/h à Razanac (Croatie): le record de bora serait de 304 km/h, fin décembre 2003.

 

En ce début de semaine, une situation à peu près similaire à celle du 11 novembre dernier se reproduit : on attend des rafales qui, sous la double influence de l'arrivée d'air froid en altitude et du relief, pourraient atteindre les 150 km/h et peut-être même davantage, tout cela accompagné de températures très basses, accroissant le ressenti glacial.


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction