Film : Robert Redford incarne un naufragé en haute mer

Dimanche 8 décembre 2013 à 07h02


Après "En solitaire", avec François Cluzet en concurrent du Vendée Globe confronté au drame de l'immigration, l'océan sert de nouveau de décor dans "All Is Lost", thriller en haute mer de J.C. Chandor avec un Robert Redford impressionnant en naufragé.

Dans ce drame, pas un mot ou presque n'est prononcé. Un seul être humain apparait sur un écran envahi par l'océan, l'autre personnage central, qui caresse ou boxe Robert Redford au gré de ses humeurs.

L'acteur oscarisé campe un navigateur en solitaire, quelque part dans l'océan Indien. Un matin, il découvre à son réveil qu'un container à la dérive a heurté son voilier, creusant un trou dans la coque, qu'il colmate comme il peut pour empêcher l'eau de s'engouffrer. Privé de sa radio et de ses instruments de navigation, l'homme se laisse prendre ensuite dans une violente tempête. Le bateau finit par couler, sous les yeux impuissants de son capitaine blotti dans un radeau de survie. Commence alors pour ce marin aguerri, équipé d'un simple sextant et de quelques cartes, un combat au jour le jour contre la mort, contre lui-même et les circonstances, entre maigres rations, soleil implacable, requins en attente d'un festin et océan Indien déchaîné.

 

Dans la salle, le public ressent tous les craquements du voilier, entend le fracas de l'orage. Il a même l'impression d'être sous l'eau avec Redford. Construit comme un thriller en haute mer, "All Is Lost" ("tout est perdu"), présenté hors compétition lors du dernier Festival de Cannes, est "un film presque existentiel qui laisse de la place à l'interprétation du spectateur", selon Robert Redford.

Ce d'autant que le scénario ne dévoile rien ou presque de la propre histoire de cet homme si ce n'est qu'il s'agit d'un marin expérimenté.

L'acteur de 77 ans, qui a toujours réalisé seul ses cascades, "question d'ego", disait-il à Cannes, impressionne autant par ses aptitudes physiques (grimper en haut d'un mât, se laisser traîner derrière le voilier, etc) que par son jeu. "On ne regarde pas souvent quelqu'un penser" au cinéma, résumait à la perfection le producteur Neal Dosdon.

 

"All Is Lost" ne contient aucun plan tourné sur la terre ferme. Si des images ont été tournées dans l'océan Pacifique, autour des Caraïbes et au large de la cote d'Ensenada au Mexique, pour les scènes de collision du bateau ou lorsqu'il coule, le film a eu recours "aux plus grands bassins de tournage du monde", aux studios Baja à Rosario Beach, le long de la péninsule de Basse Californie au Mexique. Ces équipements avaient été construits par James Cameron pour les scènes spectaculaires de son fameux "Titanic" (1997).

 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction