L'Ouest sous la menace des submersions marines

Vendredi 3 janvier 2014 à 16h11

Mots clés : , , , , ,

Les Bretons qui ont commencé l’année les pieds dans l’eau ne sont pas sortis d’affaire. Et ils ne sont pas les seuls menacés.


Le risque de submersion est important ce week-end sur les littoraux de la Manche et de l’Atlantique avec le passage d’une nouvelle dépression. Ce phénomène spectaculaire, associé dans les mémoires collectives au passage de la tempête Xynthia en février 2010, est lié à plusieurs facteurs. Le premier est la nouvelle dépression qui arrive par l’ouest : ces basses pressions créent une sorte d’aspiration vers le haut de la masse liquide et rehaussent de quelques centimètres le niveau de la mer. Le contraire d’un anticyclone. Le deuxième est la forte houle qui agite l’Atlantique et donc nos littoraux, avec des vents de secteur ouest à sud-ouest et des rafales pouvant atteindre les 100 km/h. Ce fort vent favorisera la formation de creux qui dépasseront les 10 mètres au large, 9 mètres sur la pointe bretonne et 7 mètres en Vendée. Les risques de submersion sont d’autant plus forts que nous sommes en période de grandes marées avec des coefficients de l’ordre de 108 ce vendredi et 106 ce samedi. « Le risque de submersion sera donc maximal au moment des marées hautes, ce vendredi en début de soirée et samedi au lever de jour », précise Pierre Huat, prévisionniste pour Météo Consult. Les autorités demandent donc aux habitants de ne pas s’approcher des rivages, cours d’eau ou ouvrages de protection contre la mer.

 

La côte sud de la Bretagne en première ligne

 

La région la plus exposée est aussi celle qui a le plus souffert des inondations ces dix derniers jours : la côte sud de la Bretagne. La ville la plus touchée est Quimperlé en raison du débordement de la Laïta, un petit fleuve côtier. Les habitants ont subi jusqu’à 4.70 mètres d’eau ce mercredi, aux premières heures de 2014. « Les prévisions de niveau sur la Laïta à Quimperlé pour la marée haute de ce vendredi soir sont de 3,75 mètres plus ou moins 15 centimètres », estime l’organisme Vigicrues. Les facteurs marins se combinent ce week-end à de fortes pluies. « Ce vendredi soir et samedi, le cumul moyen attendu sur la Bretagne est estimé à 30 mm », annonce Pierre Huat. Puis la météo devrait offrir un court répit aux régions de l’ouest. Mais le rail dépressionnaire n’est pas prêt de s’arrêter et un renforcement du vent et des pluies, sous l’effet d’une nouvelle dépression, est attendu pour dimanche après-midi.
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction