Antarctique : un glacier accélère la hausse du niveau des mers

Lundi 13 janvier 2014 à 12h30

Mots clés : , , , ,


Le glacier de Pine Island, le glacier de l'Antarctique contribuant le plus à la hausse du niveau de la mer, connaît un déclin "irréversible" et pourrait ajouter jusqu'à un centimètre aux océans en 20 ans.


Ce dernier, situé à l'ouest du continent blanc, est responsable de 20% de la perte totale de l'Antarctique occidental, écrit dans la revue Nature Climate Change une équipe internationale de chercheurs conduite par le Laboratoire de glaciologie et de géophysique de l'environnement (LGGE) de Grenoble. Ce glacier, qui a reculé d'une dizaine de kilomètres depuis les années 2000, s'amincit à un rythme de plus en plus rapide depuis quarante ans.


La contribution d'un glacier à l'élévation du niveau de la mer tient à la partie de la glace flottant sur l'océan, qui va fondre ou se disloquer en icebergs. Or avec le réchauffement, la ligne d'échouage, c'est-à-dire la limite séparant la partie posée sur le continent de la partie flottant sur la mer, ne cesse de reculer, augmentant la masse de glace flottant sur la mer et contribuant à l'élévation.
Pour tenter de pronostiquer l'évolution de ce glacier dans les prochaines décennies, les chercheurs se sont basés sur trois modèles de simulation d'écoulement de la glace. Conclusion : le recul du glacier est "irréversible" et pourrait se poursuivre sur une quarantaine de kilomètres au cours des 50 prochaines années, indique le CNRS dans un communiqué. A lui seul, il pourrait contribuer à une hausse du niveau des mers comprise entre 3,5 et 10 mm dans les vingt prochaines années.


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction