Concordia: un caisson géant se décroche

Lundi 12 mai 2014 à 17h59

L'un des caissons géants qui sont en train d'être placés sur les flancs du paquebot Concordia pour l'évacuer de l'île du Giglio s'est décroché mardi, sans causer toutefois de dégâts importants.  


Cet incident risque toutefois de retarder les opérations de renflouement et de retrait du navire échoué tout près du Giglio, et dont le naufrage en janvier 2012 avait fait 32 morts. Le consortium Titan Micoperi qui s'occupe des opérations a confirmé dans un communiqué un "déplacement du caisson suite à un mouvement de l'eau à l'intérieur", mais les "techniciens sont à pied d'oeuvre pour étudier les causes de cet incident, pour corriger la position du caisson et le remettre en place". Selon Titan Micoperi, "aucun dommage n'a été constaté sur l'épave du Concordia, ni sur le caisson adjacent". Il s'agit d'un des 19 caissons devant être placés sur les côtés du navire. Il est prévu qu'ils seront vidés pour permettre au navire de près de 300 mètres de long de recommencer à flotter. Selon les médias, le caisson qui avait été accroché au navire ces derniers jours se trouvait sous la ligne de flottaison. Une partie de la structure de soutien au paquebot a été endommagée par sa chute.

Le renflouement du Concordia est la plus grosse opération de ce type jamais entreprise au niveau mondial.

Le navire avait heurté un écueil puis s'était échoué tout près du rivage la nuit du 13 janvier 2012 avec 4.229 personnes à son bord dont plus de 3.000 passagers de dizaines de nationalités différentes.

Son capitaine Francesco Schettino est en cours de jugement à Grosseto pour homicides multiples par imprudence, naufrage et abandon de navire.

 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction