Le plus grand oiseau avait besoin d'un tremplin pour voler

Dimanche 13 juillet 2014 à 07h57

Les os fossilisés des ailes du plus grand oiseau de l'histoire, d'une envergure de 6,4 mètres, ont été retrouvés en Caroline du Sud, aux Etats-Unis.


Ses ailes étaient si longues qu'il ne pouvait tout simplement pas décoller du sol sans tremplin. Les chercheurs pensent qu'il devait s'élancer de promontoires naturels et utiliser les bourrasques de vent pour s'élancer, comme un planeur, dans les airs. Les ailes de cet oiseau étaient deux fois plus importantes que celles de l'Albatros royal contemporain, selon une recherche publiée dans les Comptes rendus de l'Académie nationale des sciences (PNAS).

Avec son long bec et ses dents acérées, cet oiseau marin était capable de survoler longuement les eaux à la recherche d'une proie, il y a quelque 25 à 28 millions d'années. L'auteur de la recherche Dan Ksepka qui travaille au Centre national de synthèse sur l'évolution de Durham en Caroline du Nord aux Etats-Unis, explique que l'oiseau, une fois en altitude était capable de voler des kilomètres sans battre des ailes. "C'est important au-dessus de l'océan où la nourriture est éparse", affirme-t-il.

Le Pelagornis a vécu après l'extinction des dinosaures mais avant l'arrivée des premiers humains en Amérique du Nord.

 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction