Eoliennes en mer plus grandes mais moins nombreuses à Saint-Brieuc

Jeudi 17 juillet 2014 à 09h31

Le champ d'éoliennes marines prévu dans la baie de Saint-Brieuc à partir de 2018 sera composé de machines plus puissantes et moins nombreuses que prévu, a indiqué le consortium de l'Espagnol Iberdrola chargé de l'exploiter.


"Du fait de leur puissance supérieure, le nombre de turbines installées sur le parc de Saint-Brieuc sera réduit de 100 à 62, pour une puissance totale installée de 496 MW", similaire aux 500 MW envisagés jusqu'à présent, a indiqué le consortium dans un communiqué.

En pratique, le parc sera constitué d'éoliennes Areva de nouvelle génération, affichant une puissance unitaire de 8 MW contre 5 MW pour les modèkes anciens.

Le bout des pales de ces éoliennes culminera à 215 m, contre 175 m auparavant, et les rotors à 188 m, contre 135 précédemment, selon la société Ailes Marines, issue du consortium créé par Iberdrola et le français Eole-Res.

Si cette visibilité accrue est susceptible d'être attaquée par des opposants au projet, cette nouvelle mouture s'accompagne de l'abandon des fondations en béton, vivement décriées par les pêcheurs, au profit de "jackets", sorte de derricks métalliques sous-marins.

"Les jackets permettent au milieu marin de mieux circuler et leur recyclage est plus facile", souligne Jean-Christophe Labastugue, chargé de communication d'Ailes Marines.

Le choix de ces jackets a joué un grand rôle dans l'attribution du marché à Iberdrola en avril 2012. Mais il a été ensuite remis en cause par le consortium en raison de "la nature de sols marins", ce qui a provoqué une levée de boucliers des pêcheurs, farouchement opposés à la mise en place de fondations de béton dont le diamètre aurait atteint 35 m.

Les jackets "seront réalisées sur le port de Brest, conformément au plan industriel annoncé", précise Ailes Marines. Le coût total du projet reste "inchangé", à 2 milliards d'euros, selon le consortium.

"Nous avons maintenant tous les atouts pour le développement d'un réel savoir-faire industriel sur le territoire breton", a estimé Emmanuel Rollin, directeur du projet.

Le nouvelle version sera soumise dans les prochains jours au ministère de l'Environnement et du Développement durable, a précisé M. Labastugue.

Le parc éolien dans la mer de Saint-Brieuc, remporté par le consortium formé par Iberdrola (70%) et Eole-Res (30%), est l'un des six attribués à ce jour par le gouvernement français. Sa mise en place est prévue à partir de 2018 et son entrée en service complète en 2020.
 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction