Manifestation d'habitants des îles du Morbihan

Lundi 6 octobre 2014 à 15h06

Un millier de personnes, selon la police, venues pour l'essentiel de l'île de Groix (Morbihan) mais aussi de Belle-Ile-en-Mer, Houat et Hoëdic, ont manifesté lundi à Vannes contre un projet de hausse des prix des traversées maritimes vers les îles et de suppression de tarifs préférentiels.


Vêtus de cirés, de gilets jaunes ou de gilets de sauvetage, munis de cornes de brume, les manifestants groisillons se sont rassemblés dans le calme devant le conseil général du Morbihan, où le maire de l'île de Groix, Dominique Yvon, devait être reçu.

Ils contestent notamment un projet de suppression de tarifs préférentiels accordés aux résidents secondaires des îles morbihannaises, aux enfants et petits-enfants d'insulaires, aux camions d'entreprises insulaires, ainsi qu'une possible baisse du nombre des rotations des bateaux.

Dans le cadre du renouvellement de la délégation de service public - qui doit s'appliquer au 1er janvier 2015 sur les îles de Groix, Belle-Ile-en-Mer, Houat et Hoëdic - la grille tarifaire proposée par Veolia Transdev Océane "témoigne de la hausse la plus élevée de l'histoire des liaisons maritimes, justifiée selon la compagnie par la nécessité de compenser sa baisse d'activités", expliquent les élus de l'île de Groix sur le site de la mairie.

"Cette hausse oscillera, entre +20% et +308%, alors que les prévisions tablent sur un taux d'inflation annuel de 1,3%. Les tarifs de passage des camions de marchandises insulaires seront aussi concernés puisque la hausse sera entre 216% et 248%", poursuivent-ils.

Le conseil général du Morbihan, qui indique financer ces liaisons à hauteur de 4,5 millions d'euros par an, a expliqué dans un communiqué que la chambre régionale des comptes "a relevé que plusieurs de nos tarifs étaient illégaux", notamment les tarifs préférentiels pour les résidents secondaires, pour les parents d'insulaires et pour les entreprises insulaires.

"Il est impossible pour le conseil général de ne pas se conformer à la loi", a-t-il indiqué, précisant également travailler "sur des formules d'abonnement et de cartes pour les familles" des îliens.

"On souhaite un moratoire sur le renouvellement de la délégation de service public pour discuter de ces nouveaux tarifs qui vont à l'encontre du développement des îles", a déclaré à l'AFP le maire du Palais (Belle-Ile-en-Mer), Frédéric Le Gars, qui sera reçu jeudi par le conseil général.

"Nous ne sommes pas contre les augmentations, mais il faut les moduler, les espacer dans le temps", a-t-il souhaité.
 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction