Des croisiéristes sous escorte au Honduras

Jeudi 16 octobre 2014 à 09h36


Sous licence creative commons Denis Clarke

Une mer turquoise, des palmiers, mais aussi des centaines de militaires et policiers aux aguets, ont accueilli mercredi la première croisière touristique accostant sur la partie continentale du Honduras, pays le plus violent au monde.

Dès l'arrivée au large du petit port de Trujillo (nord), sur la côte Caraïbes, le paquebot Norwegian Jewel et ses 2.376 passagers ont été escortés par deux embarcations des forces navales, ont confié des sources militaires. A terre, quelque 500 militaires et policiers ainsi que plusieurs centaines d'agents en civil patrouillaient dans un rayon de 70 kilomètres autour, tandis qu'un avion survolait la zone.

 

"Nous devons garantir la sécurité car un incident, aussi minime soit-il, nous ferait perdre les croisiéristes", explique le maire de la ville, José Lainez, qui assure que le port, "comme il n'a qu'une entrée et qu'une sortie", n'est pas un terrain propice pour les narcotrafiquants qui le contournent généralement. Mais l'ensemble de la zone est un lieu de passage habituel des trafiquants, depuis les pays producteurs de drogue vers le marché nord-américain, et à l'horizon, au lieu des navires de croisière, l'on aperçoit plutôt, d'habitude, les patrouilles anti-drogue du Honduras et des Etats-Unis. Avec 79 homicides pour 100.000 habitants en 2013, selon l'Observatoire de la violence de l'université nationale, le Honduras se classe au premier rang des pays les plus violents au monde. Pour son président, Juan Orlando Hernandez, sept homicides sur dix sont dus au narcotrafic.

 

Et pourtant, malgré ce climat de violence, le pays d'Amérique centrale a reçu l'an dernier 800.000 visiteurs et 830.000 passagers de croisière, apportant des recettes de 630 millions de dollars (500 millions d'euros). Jusqu'à présent, les croisières ne s'arrêtaient que dans l'archipel de Islas de la Bahia, dans la mer Caraïbes. C'est la première fois qu'un paquebot de touristes s'aventure ainsi jusqu'à la partie continentale. Selon le ministère du Tourisme, il y en aura bientôt d'autres, avec 29 bateaux de croisière attendus à Trujillo d'ici avril 2015, soit 50.000 visiteurs.

 

Les précautions ne sont pas superflues: en avril, le passager philippin d'une croisière, Jacob Gabane, 27 ans, a été assassiné à Roatan, île principale de l'archipel Islas de la Bahia. En réponse, le gouvernement a créé une police touristique, dont les premiers résultats semblent concluants. De manière générale, l'Amérique centrale travaille actuellement à effacer son image de conflits et de violence afin d'attirer les touristes.

 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction