Rames Guyane : Antonio de la Rosa vainqueur

Lundi 22 décembre 2014 à 14h01

Antonio de la Rosa, 45 ans, est devenu dimanche le premier Espagnol à remporter, après plus de 64 jours de mer, l'épreuve Rames Guyane, une transatlantique à la rame en solitaire et sans escale, ont annoncé les organisateurs.


Premier arrivé aux Iles du Salut, face à la côte guyanaise, l'aventurier espagnol est le 4e vainqueur de cette épreuve qui relie le Sénégal à la Guyane et dont l'édition 2014 a sans doute été la plus harassante.

En 2012, le Français Pascal Vaudé, vainqueur de l'édition, avait réalisé cette traversée en 37 jours, contre 64 jours et 3h30 pour l'Espagnol cette année.

Cette fois, dès le 18 octobre, au départ de Dakar, les concurrents ont dû affronter des courants contraires. "Une sorte de mur infranchissable", selon les propres termes de Bérénice Breuil, la coordinatrice de la course, une barrière qui a contraint la plupart des candidats à la traversée à jeter l'ancre au large de Dakar, pour attendre des jours meilleurs.

L'un d'eux, Harry Culas, ancien avironneur de niveau national au club de Chalon-sur-Saône et désormais guitariste dans un groupe punk-rock en Guyane, où il s'est établi, s'est ainsi lancé vers le large près de deux semaines après avoir jeté l'ancre. Pour finalement prendre la tête du classement le 9 décembre, après plus de 4000 km de course. Il a cependant été mis hors course il y a moins d'une semaine, après être resté enlisé, comme d'autres concurrents de tête, dans un maelstrom (tempête), à environ 700 km de l'arrivée, et avoir dû réclamer un ravitaillement en nourriture, alors qu'il n'avait plus que trois jours de vivres.

 

 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction