La tempête inattendue de 2000

Mercredi 27 mai 2015 à 14h59

Mots clés :

Il y a tout juste 15 ans, une forte tempête frappait les côtes de la Manche. Elle provoqua d’importants dégâts et ravivait de mauvais souvenirs à peine 5 mois après les tempêtes de 1999.


Dans la nuit du 27 au 28 mai une tempête très inhabituelle pour la saison traverse les côtes de la Manche avec des rafales atteignant les 100 à plus de 150 km/h.

 

Formation du phénomène

Le 27 mai les conditions étaient dépressionnaires avec déjà le passage d’une perturbation active sur le nord du pays et surtout de vents forts sur les côtes de la Manche. Mais en soirée une dépression est venue se creuser en arrivant en entrée de Manche. Le 27 mai à 21h, de violentes rafales de vent balaient la Mer d’Iroise avec 122km/h relevés à Ouessant alors que la pression en son centre n’est que de 993Hpa. Mais elle continue de se creuser en progressant en Manche à 990Hpa à 02h le 28 mai et même 985Hpa à 06h au large du Pas-de-Calais accompagnée de rafales atteignant 130 à 160km/h.

 

Avec une valeur à 155km/h, Le Havre a subi le plus fort de la tempête, d’ailleurs ce sont vraiment les côtes qui ont été touchées par cette tempête car dans les terres les rafales ont rarement atteint les 100km/h. C’était une tempête à centre chaud c’est-à-dire une tempête née d’une dépression se creusant rapidement dans une masse d’air tropicale. En rencontrant l’air froid plus au nord, l’air chaud sert de carburant à la dépression qui poursuit son intensification et provoque les plus fortes rafales de vent à proximité immédiate de son centre. D’où ces rafales moins étendues que lors d’une tempête hivernale classique. Elle a tout de même entrainé la mort de 5 personnes entre le Benelux et l’Allemagne.


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction