L’Hydroptère est arrivé à Honolulu

Vendredi 3 juillet 2015 à 12h00

Mots clés :

Parti lundi 22 juin de Los Angeles, l’Hydroptère vient d’arriver à Honolulu après une traversée de plus de 2215 miles nautiques (4102 km). l’Hydroptère devient ainsi le premier voilier volant hydrofoil à franchir un océan. Le record de la Transpacifique n’a pas été battu. Les conditions de vent faibles sur le parcours n’ont pas permis au trimaran d’atteindre ses hautes vitesses de croisière.


Crédit Hydroptère

L’enjeu de cette première traversée était d’une autre nature. Malgré des conditions clairement défavorables, Alain Thébault et son équipage ont pris la décision de s’élancer pour ne pas manquer un rendez-vous historique. D’ici quelques heures, André Borschberg à bord de Solar Impulse, premier avion à énergie 100% solaire, atterrira à son tour à Hawaii. Une rencontre exceptionnelle entre deux vaisseaux de légende, l’un propulsé par l’énergie du soleil et l’autre porté par la force du vent. Deux monstres de technologie, deux pionniers dans leur domaine et un seul message: “use clean energy”.

 

Depuis plus de 25 ans, Alain Thébault poursuit son rêve d'enfant : faire voler les voiliers. Des premières maquettes en bois, au début des années quatre-vingt, aux records absolus de vitesse à la voile en 2009, l’Hydroptère est devenu l’ambassadeur des voiliers à technologie hydrofoil. En 2009, le trimaran français est devenu le voilier le plus rapide du monde avec des pointes à plus de 100 km/h sur mer plate. Aujourd’hui, c’est à bord de ce même voilier qu’Alain Thébault, Jacques Vincent et leurs 4 équipiers américains Don, Joe, Jay and Will viennent de franchir 2215 miles nautiques (4102 km) dans de pures conditions océaniques. Une première historique qui ouvre une voie nouvelle pour le développement des voiliers hydrofoils. Jusqu’ici cantonnés à de hautes performances sur mer plate – à l’image récente des navires de l’America’s Cup” – les voiliers hydrofoils vont désormais voler au large.

 

 “C’est un moment historique. La traversée aurait dû être beaucoup plus courte mais dès le deuxième jour, nous avons été obligés de faire un détour important très au sud pour éviter une plaque de débris impressionnante. C’était ça ou nous cassions le bateau. Nous avons tout de même fait des pointes à plus de 35 nœuds les premiers jours... avec des vents favorables, le record actuel est largement à la portée de l’Hydroptère”a déclaré le skipper Alain Thébault, "dans toute aventure, il faut une part de chance.... cette année, le Pacifique a bien voulu nous laisser passer".


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction