Jacques Vabre : Les Imoca vont faire le spectacle

Samedi 17 octobre 2015 à 13h05

Vingt Imoca, les monocoques du Vendée Globe, prendront le départ de la 12e Transat (en double) Jacques Vabre le 25 octobre du Havre en direction d'Itajai (Brésil), un plateau exceptionnel mélangeant bateaux qui "volent" et voiliers de conception plus ancienne.


Aux côtés de ces machines de guerre de 60 pieds (18,28 m) conçues principalement pour tourner autour du globe en solitaire, cohabiteront 4 maxi-multicoques (plus de 20 mètres) de la classe Ultim ( dont le tout nouveau trimaran Macif de François Gabart), 4 trimarans Multi50 (15,24 m) et 14 monocoques Class40 (12,19 m).Soit une flotte de 42 bateaux menés par 84 navigateurs, dont trois duos mixtes (homme/femme). C'est à peu de choses près la même participation qu'en 2013 (44 bateaux), la course ayant lieu tous les deux ans.

 


La première confrontation "grandeur réelle" entre l'avion de chasse de Gabart (qui aura le très expérimenté Pascal Bidégorry comme co-skipper) et les trois autres Ultim est très attendue. Le bateau a déjà atteint la vitesse de 36 noeuds à l'entraînement avec des dérives classiques. Pour la course, Macif sera équipé d'un seul foil, sur le flotteur tribord.
Mais ce sont sans doute les Imoca qui retiendront l'attention. A un an du prochain Vendée Globe, réunir 20 de ces luges océaniques et les comparer sur une aussi longue distance (5400 milles théoriques, soit environ dix mille kms), est particulièrement intéressant.

 

Imoca: les anciens contre les modernes
Cinq nouveaux Imoca, tous signés VPLP/Verdier et équipés de foils, seront au départ et tout le monde attend de voir comment ces bateaux, théoriquement plus performants à certaines allures (et moins à d'autres...), se comporteront face à des bateaux plus anciens mais éprouvés et très au point.

 

A la barre de tous les voiliers de cette Transat Jacques Vabre 2015, il n'y aura que du beau monde, la crème de la course au large française et quelques étrangers au palmarès bien rempli. Des "stars" comme Gabart, Armel Le Cléac'h, Jean-Pierre Dick, Sébastien Josse, Yann Eliès, Vincent Riou, Kito de Pavant, Thomas Coville, Michel Desjoyeaux ou les Britanniques Alex Thomson et Samantha Davies, mais aussi des bizuths transatlantiques aux dents longues: Morgan Lagravière, Paul Meilhat et Charlie Dalin pour ne citer que quelques-uns d'entre eux. Le navigateur franco-suisse Yvan Bourgnon, le frère de Laurent Bourgnon, disparu le 24 juin lors d'une plongée dans un atoll des Tuamotu, fera équipe avec le Français Gilles Lamiré sur un trimaran de la classe Multi50.
Yvan et Laurent Bourgnon avaient remporté la Transat Jacques Vabre en 1997 avec un trimaran de 60 pieds (18,28 m), Primagaz. Dix-huit ans plus tard, Yvan Bourgnon, tout juste rentré d'un incroyable tour du monde en solitaire en catamaran de sport, sera à nouveau au départ. En hommage à son frère.


Selon Sylvie Viant, la directrice de course, le premier bateau ( vraisemblablement un multicoque ) pourrait arriver à Itajai entre le 3 et 6 novembre.


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction