SUP : les championnats de France à Ste Maxime

Samedi 14 novembre 2015 à 08h21

Mots clés :

Les meilleurs Français du Stand Up Paddle ont rendez-vous ce week-end à Sainte Maxime (Var), pour la 6e édition des championnats de France de SUP race (course).


Arthur Arutkin - quadruple champion de France

La Fédération Française de Surf a attribué l’organisation de ces 6es championnats de France de Sup Race (planche de 12’6 pieds) à la « Cigale surf club du Pays des Maures », club de Sainte Maxime, dans le Golfe de Saint Tropez.
Après Quiberon (Morbihan) l’an dernier, l’alternance permet donc à la Méditerranée de renouer avec les « France ». Bandol (2011) et le Canet en Roussillon (2013) avaient été les deux cités hôtes par le passé.

 

Deux jours, deux compétitions

L’élite nationale sera ainsi réunie durant deux jours pour les épreuves de longue distance (10 à 15 km) et de technical race (parcours de bouées de 5 à 8 km), afin de décerner les titres nationaux messieurs et dames en Open, espoirs et moins de 15 ans.
Forte de son expérience d’organisateur depuis six ans, on pense notamment à la Sup Race Cup et la Hobie City Race, la Cigale Surf Club va offrir toutes les garanties pour le bon déroulement de cette édition.

Pas moins de 24 titres seront décernés à l’occasion de ces championnats de France de SUP Race 2015 à Ste Maxime.
 


Les têtes d’affiche

Les membres de l’équipe de France et du Collectif France seront présents. A commencer par le Calédonien Titouan Puyo, champion de France 2013 et champion du monde 2015 de Longue Distance. Médaillé de bronze cette année aux Mondiaux du Mexique, il tentera de gagner un des deux titres détenus par le Nordiste Arthur Arutkin. Quatrième du circuit professionnel des World Series, celui-ci a remporté les titres Longue Distance et Technical Race 2014 en Open et en Espoirs. Le Nantais Eric Terrien, quintuple champion de France sera également de la partie. Tout comme le Breton Arthur Deniel, qui a fêté sa première cape international en mai dernier au Mexique avec l’équipe de France.
Chez les filles, on s’oriente vers un duel entre les deux Méditerranéennes Céline Guesdon et Olivia Piana. Avec deux titres de championnes de France chacune, la bagarre risque d’être acharnée dans les eaux varoises. Forfait pour blessure l’an dernier alors qu’elle était n.3 mondiale, Piana fera son grand retour sur les France. Quatrième des championnats du monde mexicains avec l’équipe de France, Guesdon voudra conserver sa position d’actuelle leader du Sup français féminin.

 

Le programme prévisionnel

Samedi 14 novembre : Technical race (9h30 - 17 h)
Dimanche 15 novembre : Longue Distance (10 h - 14 h)

 

Les parcours

Les Technical Race se dérouleront sur la Plage du Centre Ville, idéale pour une visibilité accrue. Selon la météo, ces courses pourront aussi se dérouler sur la grande plage de la Nartelle, face au siège du club organisateur, à 1,5 km du centre-ville.
Pour la longue Distance, un parcours de 15 à 18 km sera mis en place et différents lieux de départ et d’arrivée sont prévus en fonction des conditions météos.
Après les courses du samedi et la remise des prix, une soirée sera proposée aux coureurs et, le dimanche en fin d’après-midi, un apéritif de clôture aura lieu après la remise des récompenses en présence des autorités locales et du président de la Fédération Française de Surf.

 

LIRE AUSSI

Eric Terrien - "Une planche, une pagaie et c'est parti !"


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction