Ban Ki-Moon à bord de la goélette Tara

Mardi 8 décembre 2015 à 09h08

Mots clés : ,

A mi-parcours des négociations sur le climat, le Secrétaire des Nations unies Monsieur Ban Ki-moon s'est rendu lundi à bord de la goélette scientifique Tara, amarrée à Paris pour la COP21. Deux ans après sa première visite à New York, il a pu prendre connaissance des avancées des travaux réalisés sur le monde planctonique lors de l'expédition Tara Oceans entre 2009 et 2013.


7 mois après la publication des premiers articles dans la prestigieuse revue Science, Eric Karsenti, Directeur scientifique de l'expédition Tara Oceans (CNRS-EMBL), a rappelé ce qui a motivé cette recherche et les principaux résultats. « Cette cartographie détaillée de la biodiversité planctonique offre aujourd'hui d'importantes données qui seront utilisées pour mieux comprendre la réaction potentielle du plancton marin face au changement climatique, au cours de 10 prochaines années » explique-t-il. « L'intérêt de ces recherches est de fournir un état zéro de la composition du système planctonique pour modéliser demain sa réaction face au changement climatique ». A ce jour, la connaissance de cet écosystème et sa composition restait très limitée.

 

Accueilli par l'équipage et une dizaine d'enfants, Monsieur Ban Ki-moon a alors souligné l'importance de l'océanographie et de l'observation de l'océan (monitoring) pour pouvoir anticiper les changements, tout en protégeant les populations. Il a également fait part de son inquiétude concernant l'acidification et l'élévation du niveau des mers qui menace les petites îles du Pacifique.

Le Secrétaire général des Nations unies a ensuite rappelé l'importance de symboles tels que Tara, ambassadeur de l'océan à la COP21, pour permettre à tous de comprendre les enjeux environnementaux et inciter les peuples à dialoguer autour de ces questions.

 

« Obtenir un Accord de Paris ambitieux et universel est essentiel. L'océan, c'est-à-dire le coeur de notre machine climatique, est encore relativement absent des négociations. Il est important que des mesures concrètes soient développées et qu'elles intègrent progressivement la Convention sur le Climat » a ajouté Romain Troublé, Secrétaire général de Tara Expéditions. Il a également présenté, avec la Global Ocean Commission, la déclaration « Because the Ocean » signée à ce jour par 17 pays en vue d'intégrer l'océan dans le futur régime climatique.

Après cette première semaine de négociations, cette rencontre témoigne de l'importance à accorder à l'océan dans les discussions climatiques et d'une belle reconnaissance pour le travail de mobilisation mené par la Plateforme Océan et Climat, fortement engagée pour faire entendre la voix de l'océan à la COP21 et soutenir un accord ambitieux.


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction