L'autre Vendée Globe de Jean-Luc Van Den Heede

Jeudi 10 décembre 2015 à 07h33

Mots clés :


Jean-Luc Van Den Heede ne fera décidément jamais les choses comme les autres : en 2018, à l'âge de 73 ans, il disputera une course atypique, un tour du monde en solitaire "à l'ancienne", réservée à de modestes bateaux de série de 11 m de long maximum.

Aventure maritime, humaine et authentique, cette circumnavigation à contre courant marquera le 50e anniversaire du Golden Globe, la toute première course autour du monde sans escale et sans assistance, remportée par le Britannique Robin Knox-Johnston après 313 jours de mer. Trente marins de 12 nationalités seront au départ de ce rendez-vous historique le 14 juin 2018 à Falmouth (sud-ouest de l'Angleterre). Il y en avait 9 en 1968. Une fois n'est pas coutume, pas de trimarans volants, pas de monstres surtoilés mais des voiliers que l'on trouve par milliers dans toutes les marinas du monde.

 

La navigateur Van Den Heede possède un superbe curriculum vitae hauturier : cinq tours du monde en solo dont quatre en course, tous soldés par un podium, et un record du tour du globe contre les vents et les courants qu'il détient toujours depuis 2004. "Quand j'ai entendu parler de cette course (lancée par un ami australien, Don McIntyre), j'ai hésité, confie-t-il, à l'occasion du Salon nautique de Paris. J'étais trop jeune en 1968, pour le premier Golden Globe et je serai donc trop vieux en 2018? Non ! J'ai réfléchi et je me suis dit que je ne pouvais pas laisser passer ça !" "Cette course sera extraordinaire, ajoute-t-il. C'est le Vendée Globe mais sans rien, sans course à l'armement!"

 

Pour un budget équivalent à celui d'une saison en Figaro, ce dernier tentera de démontrer que l'homme a toujours la capacité de se fier à son instinct, d'écouter la mer, de faire confiance à ses sens et à son savoir. Le règlement de la course précise en effet que les concurrents ne pourront pas avoir d'électronique à bord, ni pilote automatique, GPS et autres systèmes de navigation équipant aujourd'hui la plupart des bateaux de croisière. Les marins feront le point au sextant, avec des cartes papier. Ils prendront des photos en argentique et des films avec des caméras super-8. Un seul téléphone Iridium sera autorisé mais uniquement pour les communications avec le PC course. Les bateaux, obligatoirement à quille longue, devront être "dans leur jus" (pas modifiés) et, sécurité oblige, équipés d'une balise Argos. Seule concession au monde moderne, l'énergie sera fournie par des panneaux solaires, des éoliennes et des hydrogénérateurs.

 

Le 14 juin 2018, Jean-Luc Van Den Heede prendra le départ de ce Golden Globe revisité avec un Rustler 36 qu'il vient d'acheter. Le parcours est d'une simplicité biblique: on fait le tour du monde en laissant à bâbord les trois grands caps - Bonne-Espérance (Afrique du Sud), Leewin (Australie) et Horn (Chili)- et on revient à Falmouth.

 

 

 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction