Le lamantin de Floride, peut-être plus une espèce "en danger"

Mercredi 23 mars 2016 à 10h24

Mots clés : , ,

En nageant dans la Crystal River en Floride, Brandy Pounds a côtoyé un lamantin de tellement près qu'elle a senti sur ses orteils la respiration de l'animal, qui pourrait bien perdre son statut d'espèce en danger.


Depuis 1967, le lamantin est inscrit sur la liste fédérale des espèces en danger aux Etats-Unies. Avec son air sympathique et ses 550 kilos, il est même devenu le mammifère marin officiel de Floride. Mais cela ne pourrait ne plus être le cas.

L'organisme fédéral américain de préservation de la faune, l'US Fish and Wildlife Service (FWS), envisage de le rétrograder d'espèce "en danger" à "espèce menacée", car sa population a fortement augmenté : dans la seule Floride, l'agence a recensé un record de 6.350 lamantins en février, contre seulement 1.267 au début de la surveillance aérienne en 1991.
L'avis est demandé au public jusqu'au 7 avril et la décision devrait intervenir en 2017 et concerner l'espèce tout entière du lamantin des Caraïbes, de la Floride jusqu'au nord de l'Amérique du Sud.

"L'espèce ne court plus un risque d'extinction comme autrefois mais elle est toujours vulnérable. Donc le niveau de protection ne va pas changer" déclare Ivan Vicente, de la réserve naturelle de Crystal River. Pour certains défenseurs des vaches de mer, une multitude de menaces pèse sur les lamantins : maladie, perte d'habitat, froid, collisions avec les bateaux. "Nous pensons que c'est vraiment prématuré", indique Katie Tripp, directrice au Save the Manatee Club, créé en 1981.



A lire aussi :
Réintroduction du lamantin en Guadeloupe : les sirènes se font attendre
Crystal River, le refuge des lamantins


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction