Nouvelle-Calédonie : l'économie bleue, un atout sous-exploité

Lundi 4 avril 2016 à 13h47

Mots clés : , ,

Selon une étude de l'Institut d'émission d'outre-mer (IEOM), la Nouvelle-Calédonie ne développe pas assez son économie bleue, malgré qu'elle possède la deuxième plus vaste Zone économique exclusive (ZEE) de l'outremer français.


sous licence creative commons BMR & MAM

"Au regard de son potentiel, la ZEE, qui couvre 1,4 million de km2, reste sous-développée", a expliqué Louise Abellard, la responsable de cette étude, vendredi. L'économie maritime, ou économie bleue, ne représente en effet que 2% de l'emploi salarié calédonien, 3% des entreprises et 1,5% des exportations, loin derrière le nickel (92,1%).

Exploitation des produits de la mer, construction et réparation navale, transport des marchandises et des passagers, activités portuaires... autant d'activités qui pourraient offrir des nouvelles sources de croissance selon l'IEOM, pour la Nouvelle-Calédonie.

Parmi elles, le tourisme de croisière, qui a affiché l'an dernier une progression de 5,3% par rapport à 2014 avec 444.000 excursionnistes, presque dix fois plus qu'en 2000. Ou bien encore les travaux de recherche et développement soutenus par l'Ifremer, l'Institut de recherche pour le développement (IRD) et l'Université de la Nouvelle-Calédonie. Le cluster maritime calédonien, créé en août 2014, compte à ce jour 58 membres. "Il y a des volontés, des initiatives autour du cluster, mais cela ne suffit pas", selon Matthieu Morando, responsable du service des études de l'IEOM pointant la complexité de l'organisation institutionnelle calédonienne.


A lire aussi :
Nouvelle réglementation dans le projet de loi pour l'économie bleue
Des plongées inestimables en Polynésie


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction