Championnats de France Masters : 6 champions à Seignosse

Mardi 10 mai 2016 à 12h24

Mots clés : ,

Les championnats de France Masters ont couronné six champions de 28 à plus de 50 ans, dans de très belles vagues de 1m50 samedi et 50 cm dimanche, sur le spot des Estagnots, à Seignosse, dans les Landes.


Comme à la grande époque, les quelque 130 participants de ces championnats de France Masters se sont affrontés dans la bonne humeur au cours de ces deux journées landaises. Des duels épiques dans de très bonnes conditions samedi, et dans des vagues plus poussives dimanche.

Fred Robin conserve son titre haut la main

Deux champions en titre ont conservé leur couronne nationale : Romain Laulhé (Senior Men) et Fred Robin (Grand Masters), ce dernier obtenant la meilleure note de toute la compétition (9.50 pts), lors d’une finale de très haut vol. Opposé à Boris le Texier, Didier Piter et Joachim Grenier, Robin a martyrisé le spot avec un surf explosif et des rollers impressionnants. Avec 18 pts de total (9.50 et 8.50) sur les petites gauches propres des Estagnots, il met combo le Texier (2e) et Piter (3e), deux adversaires de choix contre lesquels il a longtemps bataillé dans les années 90. Anecdote croustillante : Robin s’impose avec une Al Merrick sortie du garage, sur laquelle il avait fait les Mondiaux ISA en… 1998 !

Mathilde Pernoud créé la surprise

Champion en titre en senior men et en Open, l’Angloye Romain Laulhé a fait parler son expérience jusqu’en finale, durant laquelle il n’a pris que deux vagues pour l’emporter (6.83 et 5.83 pts).
Chez les dames, la locale Mathilde Pernoud a mis d’accord les deux Méditerranéennes Lydie Soulé (2e), championne en titre, et Véronique Hayon (3e), championne en 2014. Dans une finale serrée, Pernoud s’impose grâce à une vague notée 6 points qui a fait la différence.

Sébastien St Jean, 28 ans plus tard

En Masters, le Biarrot Mathieu Cerramon a lui aussi privilégier la qualité à la quantité. Il s’adjuge le titre national avec deux belles vagues à plus de 7 pts chacune. Chez les Kahunas (+45 ans), Sébastien St Jean a réussi son pari de s’imposer (presque) à la maison. Champion de France en 1988, St Jean s’est rappelé au bon souvenir de tous malgré de petites vagues pour la finale de sa catégorie. Il détrône Jean-Marc Vidal à l’issue d’une finale incertaine et grâce à une avant-dernière vague qui fait la différence (6.16 pts).
Surprise chez les Grand Kahunas
Enfin, chez les Grand Kahunas (+50 ans), la surprise est venue de l’élimination d’Eric Graciet, le quadruple tenant du titre, et seulement 7e cette année. C’est finalement le Seignosssais Bruno Laharrague qui rafle la mise lors de la dernière finale de la journée, disputée au remontant sur une jolie mais petite droite. Très actif, le représentant du club organisateur s’impose d’une courte tête sur le Directeur technique national de la Fédération, Michel Plateau. Les deux Biarrots de la Côte des Basques, Gilles Asenjo (3e) et Jean Labrucherie (4e) ferment la marche.

Comme chaque année, ces championnats de France sont qualificatifs pour les championnats du monde Masters, lesquels n’ont pas encore été confirmés pour 2016.


A lire aussi :

Reprise du surf à La Réunion : entre plaisir et émotions
Une planche de surf... en or 24 carats


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction