Des navires historiques pour les Fêtes Maritimes de Brest

Vendredi 10 juin 2016 à 14h38

Des navires chargés d’histoire ont confirmé leur venue à Brest : le Nao Victoria, majestueuse réplique espagnole du premier bateau à avoir effectué un tour du monde à la voile, L’Etoile du Roy, l’Etoile de France et Le Renard, fleurons du patrimoine maritime français. Une plongée dans l’histoire se prépare le long des quais et sur le plan d’eau des Fêtes Maritimes !


Etoile du Roy, frégate de la cité corsaire
Construit en 1996 en Turquie pour les besoins d’un film, l’Etoile du Roy est l’un des plus grands bateaux traditionnels français et le navire amiral de la flotte de l’armateur Etoile Marine Croisières. Il faut remonter au XVIIIe siècle pour découvrir l’histoire de son ancêtre, une frégate malouine armée de 20 canons, qui pouvait embarquer 240 hommes d’équipage. En temps de guerre, l’Amiral de France délivrait une lettre de marque à son capitaine pour partir à la course, l’autorisant à attaquer les bâtiments ennemis du roy.

Caractéristiques
Construction : 1996
Port d’attache : Saint-Malo
Longueur : 46 m
Largeur : 10 m
Tirant d’eau : 3 m
Voilure : 790 m²

Etoile de France
L’Etoile de France est une goélette à huniers construite en 1938 au Danemark. Robuste caboteur mis à l’eau sous le nom de Jutlandia, elle a d’abord servi au transport du sel et de la morue entre l’Islande, le Danemark et le Portugal. Acquise par Mickaël Turk en 1983, elle tourne même dans des films. C’est l’armateur Bob Escoffier qui la rachète en 2007 et la rebaptise Etoile de France : depuis, elle est essentiellement utilisée comme voilier-charter par Etoile Marine Croisières. C’est l’un des derniers modèles au monde de ces solides cargos, les « baltic traders ».

Caractéristiques

Construction : 1938
Port d’attache : Saint-Malo
Longueur : 38,70 m
Largeur : 6,60 m
Tirant d’eau : 3,20 m
Voilure : 480 m²

Le Renard : un voilier de légende

Présent à Brest dès la première édition des Fêtes Maritimes Internationales de 92, le Renard est un cotre à huniers reconstruit par des passionnés en souvenir des exploits de Robert Surcouf, le corsaire le plus célèbre de Saint-Malo. Le navire d’origine fut lancé en 1813 et se distingua dans un combat légendaire contre une goélette anglaise. Seules la mâture et la voilure ont été un peu réduites, car au temps de Surcouf, les cotres corsaires, contrebandiers et douaniers portaient des surfaces de toile extrêmes pour rivaliser de vitesse.

Caractéristiques

Construction : 1991
Port d’attache : Saint-Malo
Longueur : 30 m
Largeur : 6 m
Tirant d’eau : 2,8 m
Voilure : 450 m²

Nao Victoria, le premier tour du monde à la voile
Réalisée à Séville pour l'exposition universelle de 1992, Nao Victoria est la réplique fidèle de la seule caraque de l’expédition de Magellan à être revenue en Espagne au terme du tout premier de l’histoire de l’Humanité ! Le 8 septembre 1522, seulement 18 hommes d’une expédition qui en comptait 255 reviennent en Espagne après trois ans de navigation, bouclant la première circumnavigation de l’histoire de l’Homme… sans Magellan, décédé au cours de son tour du monde. Cinq siècles plus tard, un voyage reproduit ce premier tour du monde à bord de la reconstitution du Nao Victoria, de 2004 à 2006.

Caractéristiques
Mise à l’eau : 1992
Port d’attache : Séville
Longueur : 26 m
Largeur : 6,70 m
Tirant d’eau : 3,30 m
Voilure : 290 m²



A lire aussi :

Fêtes maritimes de Brest : l'Océan Pacifique à l'honneur le 13 juillet
Un millier de navires attendus aux fêtes maritimes de Brest


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction