La qualité des eaux de baignade s'est améliorée en Europe en 40 ans

Jeudi 14 juillet 2016 à 14h19

Mots clés : , , ,

Le rapport annuel sur les eaux de baignade publié par l’Agence européenne pour l’environnement (AEE) et la Commission européenne montre que les années d’investissements dans les infrastructures de traitement des eaux usées et autres mesures de réduction de la pollution ont amélioré la qualité des eaux de baignade au fil du temps. 96 % des sites de baignade de l'Union faisant l'objet d'une surveillance répondaient aux normes minimales de qualité des eaux en 2015.


Le rapport analyse la qualité des eaux de baignade en 2015 et indique les sites où l'on peut s'attendre à ce que cette qualité soit bonne en 2016. Il compile les analyses d'échantillons d'eau prélevés sur plus de 21 000 sites de baignade, côtiers ou intérieurs, dans l’ensemble de l’UE, en Suisse et en Albanie, et indique si les eaux ont été contaminées par une pollution d’origine fécale due aux eaux usées ou à l'élevage de bétail.

Si 96 % des sites de baignade satisfont aux exigences minimales, plus de 84 % atteignent le niveau «excellent», plus contraignant. Plusieurs grandes zones et villes touristiques telles que Blackpool, Copenhague et Munich commencent aussi à recueillir les fruits des investissements réalisés pour améliorer les systèmes d’épuration des eaux usées, ce qui se traduit par des sites de baignade plus propres dans les zones portuaires, le long des cours d'eau urbains et sur les plages fluviales à proximité.

Karmenu Vella, commissaire européen chargé de l'environnement, des affaires maritimes et de la pêche, a déclaré à ce sujet : «96 % des eaux de baignade européennes sont de qualité acceptable et 84 % d'excellente qualité. Tel est le résultat de 40 années d'investissements dans l'amélioration des infrastructures de gestion de l’eau et des eaux usées. C'est le signe que la législation de l’Union européenne fonctionne bien, et c'est la parfaite illustration du fait qu’un espace économique très évolué tel que le nôtre peut produire des normes environnementales d'un niveau tout aussi élevé.»

Globalement, la qualité des eaux de baignade s’est améliorée au fil du temps. En 1991, 56 % des sites de baignade atteignaient les niveaux de qualité les plus élevés. Ce pourcentage est passé à 87 % en 2015, sur la base des près de 9 600 sites de baignade ayant fait l'objet d'une surveillance annuelle au cours de cette période.

En 2015, la qualité des eaux de baignade a été excellente dans plus de 90 % des sites de baignade de huit États membres : le Luxembourg (totalité des 11 sites de baignade déclarés), Chypre (99,1 % des zones de baignade), Malte (97,7 %), la Grèce (97,2 %), la Croatie (94,2 %), l'Italie (90,6 %), l'Allemagne (90,3 %) et l'Autriche (90,2 %).
Dans toute l’Europe, la qualité des eaux n'a été jugée insuffisante que dans 385 sites de baignade en 2015. La proportion de sites de baignade dont la qualité des eaux est déclarée «insuffisante» est tombée de 1,9 % en 2014 à 1,6 % en 2015.
Le plus grand nombre de sites de baignade où la qualité des eaux a été jugée insuffisante se trouvent en Italie (95 sites de baignade, soit 1,7 %), en France (95 sites, soit 2,8 %) et en Espagne (58 sites, soit 2,6 %).
La proportion des eaux de baignade d’excellente qualité a augmenté, passant de 78 % en 2011 à 84 % en 2015.


A lire aussi :
La caravane de Surfrider Bretagne jettera l'ancre dans 7 villes bretonnes en juin
Plages : des températures de l'eau trop fraîches
 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction