La France s'impose au Costa Rica pour le 2e tour des World Surfing Games

Mardi 9 août 2016 à 10h26

Les quatre surfeurs français se sont tous qualifiés, qui plus est avec la manière, pour le deuxième tour des World Surfing Games 2016 à l’issue d’une première journée, dimanche à Playa Jacó, au Costa Rica. Médi Véminardi signe le total du jour (17,83 pts), alors que les Etats-Unis comme l’Australie ont déjà des surfeurs en repêchages.


On appelle ça une belle entrée en matière. Avec ses quatre surfeurs qui filent directement au deuxième tour, l’équipe de France est entrée confortablement dans ses Mondiaux. Les Bleus ont même volé la vedette aux Ticos, véritable héros populaires acclamés ce dimanche par des milliers de spectateurs massés sur la plage. En trois minutes et deux vague, Médi Véminardi a éclipsé Carlos Munoz (16,83 pts) qui étaient sorti de l’eau un peu plus tôt en pensant avoir été le meilleur surfeur du jour.

Médi Véminardi, meilleur total du jour
Trois énormes rollers de dos pour commencer (8,23 pts) puis 7 autres tout aussi puissants sur sa deuxième vague (9,60 pts), et le Réunionnais mettaient tous les Costa Ricains d’accord. Fair play et surtout passionné de surf, de nombreux spectateurs venaient d’ailleurs lui demander des autographes à sa sortie de l’eau. Sans s’enflammer, pas le genre, Véminardi reconnaissait avoir eu « de la chance » en produisant « un surf d’école avec une répétition de manoeuvres ».
Plus tôt, Marc Lacomare et Dimitri Ouvré avaient eux aussi fait le job en sortant vainqueurs de leur série. Lacomare en prenant son temps pour bien choisir ses vagues. Un 7,50 sur une longue droite après presque 10 minutes et un 6,17 sur une dernière gauche permettaient au Landais de filer au deuxième tour. Quant à Ouvré, il a longtemps été deuxième derrière le Péruvien Alonso Correa avant de prendre un 7,17 puis un 6,87 coup sur coup en deuxième partie de heat. Stressé avant d’aller à l’eau, le St Barth pouvait souffler après coup dans un large sourire.

Charly Martin se fait (un peu) peur
Charly Martin, capitaine de l’équipe de France, se devait donc de finir le travail dans l’après-midi. Son option tout au sud du spot et une planche non adaptée (son boardbag n’est toujours pas arrivé) ont failli lui coûter cher. Heureusement, le Guadeloupéen, après avoir chuté trois fois et pris six vagues en-dessous des 3 points, se reprenait et plaçait un 6,40 puis un 5,90 sur deux belles droites pour doubler l’embarrassant Chilien Manuel Selman et prendre la deuxième place derrière le Péruvien Miguel Tuleda, champion du monde 2014.

La France, le Costa Rica et le Japon déjà devants
A l’issue de la première journée, seuls la France, le Costa Rica et le Japon ont placé leurs quatre surfeurs au deuxième tour. Les Etats-Unis (3e l’an dernier) et le Portugal (vice-champion du monde en titre) en ont perdu un chacun, lesquels se retrouvent en repêchages, augmentant considérablement le chemin vers les phases finales de la fin de semaine. Ça ne va pas mieux pour l’Australie qui, elle, a déjà deux surfeurs en repêchages. Cela va d’ores et déjà compter sur le classement des nations.

Les filles entrent en lice ce lundi
Au programme de ce lundi, deuxième jour de compétition, le deuxième tour messieurs (12 série), avec nos quatre Français, donc, et le premier tour des filles avec l’entrée en lice de nos deux surfeuses Pauline Ado et Justine Dupont. Au regard de leur technique, de leur expérience et sans faire offense à leurs adversaires, ce premier tour ne devrait être qu’une formalité.


A lire aussi : 

Direction le Costa Rica pour les World Surfing Games !
Le Costa Rica, une destination 100 % nature
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction