La pollution continue de décimer les poissons au Vietnam

Mardi 20 septembre 2016 à 07h01

Des milliers de poissons ont été retrouvés morts, ces derniers jours sur les plages du centre du Vietnam, quelques mois après une grave pollution qui en avait décimé des millions.


"Les experts du ministère de l'Environnement sont en train d'enquêter pour connaître les raisons de la mort de ces poissons", a expliqué Cao Thanh Tho, en charge du département d'acquaculture de la province de Thanh Hoa, au sud d'Hanoï. La pollution maritime qui avait tué des millions de poissons en avril dernier avait eu un grand retentissement et provoqué des manifestations, un fait rare dans ce pays communiste autoritaire d'Asie du Sud-Est. Les autorités vietnamiennes avaient réclamé 462 millions d'euros de dédommagement à l'aciériste taïwanais Formosa, responsable de la pollution.

Ces derniers jours, ce sont 50 tonnes de poissons morts qui se sont échouées sur les plages, une catastrophe que plusieurs médias locaux ont attribuée à une pollution liée au rejet de boue par des bateaux en mer. Par ailleurs dans le centre du pays, d'autres poissons morts se sont échoués le long de la rivière Thu Bon et d'après des résidents cités par les journaux officiels le cours d'eau a viré au noir ces derniers jours.

Une enquête est également en cours.

En début de semaine, Header Plan, une autre firme taïwanaise présente dans le pays, a été condamnée à une amende de plus de 9.000 dollars pour avoir déversé des déchets dans un canal dans le sud du pays, où les résidents se sont plaints de la pollution croissante ces dernières années.

Le pays communiste, grâce à ses 3.000 kilomètres de côtes, exporte énormément de poissons et de fruits de mer, un secteur qui lui a rapporté 5,8 milliards d'euros l'an passé.


A lire aussi :

Ces terrifiants poissons des profondeurs...
A la rencontre de l’étrange poisson revenant "explosif"


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction