Salon international de la plongée : sélection des plus belles parutions

Vendredi 2 décembre 2016 à 17h02

Saviez-vous que la première image de fonds marins fut fixée en 1856 par un Britannique, bien avant la naissance officielle de la photographie et de celle du scaphandre moderne ? Quels mystères cachent encore les profondeurs de l’Antarctique ? Comment vivent les cachalots ? ...


Présentés pour la plupart en avant-première au Salon International de la Plongée, ces ouvrages révèlent de la plus belle manière qui soit l’un des derniers mondes secrets de notre planète : celui qui s’épanouit sous la surface des eaux. Séances de dédicaces avec les auteurs, expos photos, vidéos, rencontres… Sur le Salon International de la Plongée sous-marine, les mers et océans se livrent aussi au fil des pages !

Sous le miroir du Grand Bleu avec Christian Pétron, parrain de la 19ème édition du Salon
Les coulisses subaquatiques des grands films de Cinéma

Christian Pétron à travers les propos recueillis par Philippe Sénik
Il a dédié sa vie à l’image sous-marine. 50 années d’immersions derrière son viseur, il a été pionnier tant dans les sujets, les destinations, que dans la technique. Au fil de sa vie, Christian Pétron a commencé par la photo jusqu’à être publié par Paris Match, il y a plus de 40 ans ; Il a créé des caissons pour ses caméras Télé ou Cinéma ; Il a créé des éclairages pour illuminer l’épave du Titanic à – 4000 mètres. Il a filmé sous l’eau, les plus gros animaux mais aussi les plus grands acteurs, Barr, Bellucci, Cassel, Delon, Dujardin, Reno, etc. Il a participé à des émissions mythiques comme « Les animaux du monde », les « Carnets de l’aventure »… Il a réalisé les images du Grand Bleu et d’Atlantis de Luc Besson. Il a plongée partout, partout où l’on plonge de l’Australie à l’Alaska, en apnée, en scaphandre, en recycleur, en sous-marin, il est même resté 1 mois en saturation à 100 mètres ! Christian Pétron nous raconte son parcours, étape par étape, avec toujours dans l’objectif, une nouvelle aven-ture. La prochaine ? des photos panoramiques haute définition destinées aux scientifiques.

Cachalots
Stéphane Granzotto

Rendu possible grâce au financement participatif Ulule, cet ouvrage est un véritable recueil sur la vie des cachalots. 3 années de prises de vue (des centaines de plongées) avec un même groupe de cachalots mauri-ciens (une cinquantaine d’individus) rendent compte du quotidien de ces forces de la nature. C’est avant tout un beau livre de photos, une recherche esthétique de l’auteur afin de montrer les cachalots dans toute leur beauté et leur magie. L'ouvrage compte 160 pages, et près de 200 photographies accompagnées de textes brefs et traduits en anglais. Toute la splendeur de ces animaux est ainsi révélée par les images. La préface est signée Paul Watson !

Adélie, terre et mer
Textes de Luc Jacquet, photos de Vincent Munier et Laurent Ballesta

Vincent Munier a exploré la banquise et les colonies d'oiseaux, tandis que Laurent Ballesta s’est immergé sous la glace ; l’un a observé les manchots empereurs et les pétrels des neiges à l’air libre, tandis que l'autre a plongé avec les phoques de Weddell et découvert l’étonnante et méconnue biodiversité des profondeurs an-tarctiques… Tous deux ont rapporté de ce voyage des images uniques, où la blancheur éclatante de la banquise contraste avec le bleu profond des fonds marins. Résultat d'un exploit technique aussi bien qu'artistique, ce livre est également un très bel objet, réunissant deux recueils photographiques de grand format dans un luxueux coffret.

Immersions, plongées interdites à couper le souffle
Francine Kreiss, « la sirène des abysses »

Ce livre est un passeport pour un nouveau monde, celui de l'émotion visuelle et de l'exploration sous-marine en dehors des sentiers battus. Au milieu des grands requins, sous le ventre d'une baleine, dans les catacombes de Paris ou bien sous la glace des montagnes, Francine Kreiss vous invite à retenir votre souffle aux quatre coins du monde, mais aussi dans des endroits surprenants, interdits et parfois tout près de chez vous !

Histoire de l’image sous-marine de 1856 à nos jours
Steven Weinberg, Philippe Louis-Joseph Dogué et John Neuschwander

1856, une vingtaine d’années après la naissance officielle de la photographie et de celle du scaphandre moderne, le Britannique William Thompson, le premier, imagine de fixer une image des fonds marins. 1893, le Français Louis Boutan offre au monde la première vision de « ces roches primordiales qui n’ont jamais connu la lumière des cieux ». Dès lors, cette vision prophétique du capitaine Nemo ne cessera de hanter les générations. Bricoleurs de génie, chercheurs de l’Atlantide, artistes visionnaires, pionniers de la photo scientifique, ils ne cesseront de scruter les abysses, pressentant qu’on y découvrirait le secret de la vie. Dans « Histoire de l’image sous-marine » les auteurs restituent pas à pas l’histoire de ces conquérants d’un nouvel espace. Anecdotes, espoirs, échecs, inventions sans lendemain, machines étranges aux techniques élaborées immergées dans l’inconnu ponctuent cette histoire, partant des plaques en verre au collodion du 19ème siècle pour aboutir aux capteurs riches en mégapixels d’aujourd’hui.


A lire aussi : 

Immersion avec Francine Kreiss, dans les merveilles des profondeurs
Instant lecture : la passion du surf aux quatre coins du monde


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction