Monaco achète la concession du port de Vintimille pour 85 ans

Mercredi 7 décembre 2016 à 16h43

La principauté de Monaco, à l'étroit pour accueillir tous les yachts de luxe qui voudraient faire escale, a acheté mardi la concession pour 85 ans du port de plaisance de Vintimille, la ville-frontière italienne, à vingt minutes de navigation, a-t-on appris auprès du groupe italien Cozzi Parodi.


Attendue de longue date, la signature d'un accord a été annoncée par cette entreprise familiale qui gère des hôtels et des ports de plaisance sur la côte ligure: "Le 6 décembre, le groupe Cozzi Parodi a conclu l'accord pour la cession de 100% des parts de la société Cala del Forte, propriétaire de la concession du port de plaisance de Vintimille, à la Société monégasque internationale portuaire (SMIP) (...)", indique son communiqué. La concession est conclue "pour une durée de 85 ans", a précisé à l'AFP Silvia Sgarabottolo, porte-parole de la mairie de Vintimille.

Des travaux que ni la commune de Vintimille ni le concessionnaire italien n'avaient les moyens d'engager, doivent maintenant démarrer d'ici fin janvier, à la charge des nouveaux propriétaires monégasques. Ils doivent permettre de livrer 171 anneaux pour l'amarrage de bateaux de 6,50 à 60 mètres. Parallèlement, des travaux d'embellissement du front de mer, au pied du vieux Vintimille, doivent avoir lieu.

A la manière de Monaco, percé de tunnels et de galeries, un ascenseur viendra relier le port aux ruelles du vieux bourg perché de Vintimille, pavé de galets et où des panneaux multilingues et des échafaudages témoignent d'un début de mise en valeur touristique. "Tout sera à la charge du port", se félicitait par avance en septembre le maire de Vintimille Enrico Ioculano auprès de l'AFP.

Pour Vintimille, ville provinciale à la démographie assez jeune, "c'est une grande fierté et très positif", selon lui. "Nous sommes une ville très commerçante et cela pourrait être l'occasion de développer une vocation beaucoup plus touristique. On nous connaît pour le marché du vendredi mais nous avons aussi un patrimoine exclusif", dit-il.

Pour les plaisanciers, 400 places de parking verront aussi le jour, un atelier de maintenance et environ 3.800 m2 de boutiques, selon le communiqué de Cozzi Parodi, qui ne donne ni le montant des travaux ni celui payé pour la concession.

Monaco a déjà pensé à tout, services de navettes et liaisons en hélicoptères, expliquait au printemps dans la presse locale Aleco Keusseoglou, président de la SMIP et président aussi depuis mardi de la société Cala del Forte. Le coût total du projet était estimé alors à 80 millions d'euros.

Le nouveau port devrait être achevé à l'été 2018 pour les ouvrages en mer, la jetée, les ancrages, et d'ici 2019 pour toutes les parties à terre. Il s'agit de l'aboutissement d'un projet caressé de longe date par la Principauté dont les deux ports Hercule et Fontvieille (un millier de places environ) sont saturés.

Les tarifs d'amarrage à l'année à Monaco peuvent monter jusqu'à 250.000 euros. Il y a une importante liste d'attente pour l'hivernage et plus d'une vingtaine de refus d'escales par jour l'été.


A lire aussi :
Le Monaco Yacht Show, le superyachting à l'honneur
Plongez au Musée Océanographique de Monaco... en réalité virtuelle !

 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction