Ségolène Royal inaugure le parc naturel marin du Cap Corse

Mercredi 14 décembre 2016 à 07h09

La ministre de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer, Ségolène Royal, a inauguré lundi à Bastia le parc naturel marin du Cap Corse et de l'Agriate, destiné à préserver l'environnement au nord de l'île.


Ce huitième parc naturel marin français est le plus vaste, avec une zone protégée de 6.830 km2 autour du Cap Corse et du nord-ouest de l'île, jusqu'à la Balagne. "C'est un évènement très important grâce à la dynamique tout à fait originale issue de l'articulation entre la collectivité territoriale, les services de l'Etat, les scientifiques, les professionnels de la mer", a déclaré Mme Royal à la presse. Elle a notamment signé un décret d'extension de la réserve naturelle à cinq îlots hébergeant des espèces rares de plantes et certaines espèces menacées d'oiseaux comme le goéland d'Audoin, a précisé le ministère dans un communiqué. Elle a aussi lancé le plan de gestion du parc et a souligné que celui-ci permettait de "créer du développement économique à partir de la valorisation du patrimoine naturel, ce qui est créateur d'activité et d'emplois".

Le conseil de gestion du parc est composé de représentants des collectivités locales, des services de l'Etat, des professionnels de la mer, des usagers de loisirs et des associations culturelles et de protection de l'environnement

La ministre s'est encore réjouie de l'entrée en vigueur depuis le 1er décembre du dispositif de séparation de trafic maritime dans le canal de Corse entre l'île et l'Italie. L'instauration de ce dispositif avait été décidée après le naufrage, le 13 janvier 2012, sur la côte toscane du paquebot de croisière italien Costa Concordia qui avait fait 32 morts et entraîné des pollutions. Mme Royal a par ailleurs annoncé, après les graves inondations du 24 novembre en Corse, "le renforcement des moyens d'observation hydrométéorologique et hydrologique pour avoir des prévisions plus précises", toujours selon le ministère.

La ministre a par ailleurs signé un protocole d'accord avec le président du conseil exécutif territorial, Gilles Simeoni, sur l'arrivée du gaz naturel en Corse pour alimenter les deux centrales thermiques d'Ajaccio et Bastia. "Je suis très heureuse d'avoir pu finaliser avec mon ministère ce projet attendu depuis 20 ans et qui permet de passer directement au gaz naturel sans passer par la case fuel, hypothèse initialement retenue", s'est-elle félicité auprès de la presse.

Elle a encore lancé deux appels d'offre pour le développement des énergies renouvelables en Corse et annoncé une aide financière de l'Etat pour la modernisation et l'extension du lycée maritime de Bastia.


A lire aussi : 
Le Cap, une autre version de la Corse
Cap Corse : un havre de paix très discret
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction