Nouvelle-Calédonie : disparition en mer d'un chercheur d'épaves

Mardi 7 mars 2017 à 11h38

Alain Conan, chasseur d'épaves qui a sorti de l'oubli le naufrage de l'explorateur Lapérouse en 1788 dans le Pacifique, a été porté disparu en mer en Nouvelle-Calédonie, ont annoncé mardi les secours en mer.


C'est l'épouse de cet homme de 72 ans qui a donné l'alerte lundi en milieu de journée, ne voyant pas revenir son mari parti seul le matin même dans le lagon sud, à bord d'une vedette.

L'embarcation a été localisée au mouillage non loin de la passe de Boulari. "Aucune trace de présence humaine n'a été détectée", a informé dans un communiqué le Centre de coordination des secours en mer (MRCC) de Nouméa, précisant que du matériel de plongée a été trouvé à bord.

Des moyens aériens et maritimes ont été déployés en vain. La probabilité de retrouver Alain Conan vivant s'amenuise, plus de 24 heures après sa disparition. Sa famille et ses amis ont également mobilisé des moyens et participent aux recherches.

Chef d'entreprise en retraite, M. Conan est connu pour le travail colossal qu'il a réalisé avec l'association Salomon, créée par lui en 1981, pour tenter d'élucider le mystère du naufrage en 1788 à Vanikoro aux îles Salomon des deux frégates de Jean-François de Lapérouse, la Boussole et l'Astrolabe.


A lire aussi : 

Egypte : le palmarès des plus belles épaves
Merveilleuses épaves de Méditerranée
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction