Les premiers Mondiaux de surf de l’ère « Olympique » en France

Samedi 1 avril 2017 à 11h24

La conférence de presse des ISA World Surfing Games 2017, les championnats du monde de surf des nations (20-28 mai à Biarritz, France) s’est tenue ce lundi 27 mars au Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) à Paris.


Les Championnats du Monde de Surf ISA 2017 auront lieu en France du 20 au 28 Mai. La Fédération Française de Surf a présenté cette semaine les contours de cet événement international qui accueillera plus de 40 nations et 300 000 spectateurs à Biarritz.

 

Denis Masseglia (président du CNOSF) a souligné « l’ambition française illustrée par l’organisation de 5 championnats du monde sur le territoire en 2017, le surf étant le second après les Mondiaux de hand ball ».

« Un enjeu important »
Jean-Luc Arassus (président de la Fédération Française de Surf) a insisté sur « l’honneur d’entrer dans la famille olympique », « une nouvelle ère s’ouvre pour le surf et ces Championnats du Monde en sont le premier grand rendez-vous. Et de poursuivre : « Même si le surf n’est pas encore au programme de 2024, face à Los Angeles, il est important de montrer que la France a les capacités d’organiser les Championnats du Monde de Surf et de gagner à domicile. C’est un enjeu important pour la Fédération qui espère augmenter la notoriété de son sport, accroître son exposition médiatique et le nombre de ses licenciés (80 000 actuellement) ».
Michel Veunac a rappelé que « Biarritz célèbre cette année les 60 ans du surf, un sport qui fait partie de l’ADN de la ville comme de la Côte Basque. Le surf génère » rappelle le maire de Biarritz « une économie importante pour la ville et insuffle un style de vie qui a contribué à moderniser Biarritz. »

Jérémy Florès & Joan Duru confirmés
Sur l’aspect sportif, Michel Plateau, Directeur Technique National, a insisté sur « l’arène exceptionnelle que la Grande Plage de Biarritz offre aux compétiteurs comme au public » avant de détailler le format de l’épreuve : « un titre individuel hommes et dames, un titre par équipe et un relais » auquel « près de 50 nations pourraient prendre part avec 4 hommes et 2 femmes inscrits par nation. » Enfin, grande nouvelle, le DTN a confirmé « la présence de Jérémy Florès et de Joan Duru (les deux Français de l’élite professionnelle) au sein de l’Equipe de France en mai prochain ». Chez les dames, Johanne Defay et Pauline Ado ont donné un accord de principe pour leur participation sachant que le calendrier est très serré avec les épreuves professionnelles. »
En écho aux déclarations du DTN, une intervention vidéo de Jérémy Florès, enregistrée quelques jours plus tôt en Australie, a été diffusée. Le n.1 français s’est notamment dit « impatient de renfiler le maillot bleu » et « de retrouver cette ambiance unique et cet esprit olympique qui me plait énormément. » Sans oublier « l’envie que l’on gagne le titre par équipes à la maison. »


A lire aussi :
Les dix meilleurs spots de surf du monde
Hossegor, la Mecque du surf en France
 

 

 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction