Un iceberg géant s'est détaché de l'Antarctique

Mercredi 12 juillet 2017 à 17h03

Un gigantesque iceberg s'est détaché de l'Antarctique, rendant périlleuse la navigation des navires à proximité du continent gelé, selon des scientifiques de l'université de Swansea et du British Antarctic Survey (BAS).


D'après leurs estimations, le morceau de banquise de plus de 5.800 km2 s'est détaché de la barrière de Larsen C, sur la côte orientale, entre le 10 et le 12 juillet.

L'iceberg, dont la surface est approximativement celle de la Creuse, menaçait de céder depuis plusieurs mois. En juin, il n'était plus relié au reste du continent que par un bras de glace de 13 km.

"Il s'agit de l'un des plus gros icebergs jamais recensés et il sera difficile de prévoir sa progression", a dit Adrian Luckman, professeur à l'université de Swansea qui a observé l'évolution de la barrière pendant des années. "Il pourrait rester en un seul morceau mais il y a de fortes chances qu'il finisse par se fragmenter", a-t-il ajouté.

Ces morceaux d'iceberg à la dérive mettraient en difficulté les navires dans la zone, notamment les croisières en Amérique du Sud, même si la péninsule antarctique reste éloignée des principales routes commerciales.

D'autres étendues de banquise se sont déjà fracturées récemment sur la côte nord de l'Antarctique, dont celles de Larsen A et B, qui se sont respectivement désintégrées en janvier 1995 et en février 2002.

"Cela a considérablement augmenté le nombre de glaciers dans l'océan, ce qui a contribué à la montée des eaux", a déclaré David Vaughan, glaciologue et directeur scientifique du BAS. "Si la surface de Larsen C commence à reculer puis à s'effondrer, nous allons assister à un nouvelle montée du niveau de la mer".

 

A lire aussi :

Sous l'Antarctique, la vie...

Record de l'Atlantique Nord en Solitaire : un nouvel exploit signé Joyon !


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction