Energy Observer : un tour de France de Paris à Monaco

Samedi 15 juillet 2017 à 07h02

C’est à Paris, le 6 juillet dernier, à l’occasion du baptême d’Energy Observer, qu’a été donné le coup d’envoi de l’Odyssée pour le futur du premier navire hydrogène autour du monde. Une escale inaugurale à laquelle 100 autres succèderont, pour un tour du Globe qui durera six années. Et c’est par un parcours français qui s’achèvera en fin d’année en Principauté de Monaco, que va débuter cette série de navigations et de rencontres avec les acteurs de solutions innovantes qui œuvrent aujourd’hui pour un monde plus propre.


L’escale parisienne d’Energy Observer bat son plein sur les quais de Seine, à quelques encablures de la Tour Eiffel. Sur l’eau, le catamaran laboratoire des énergies renouvelables fait l’objet de toutes les attentions. A terre, une exposition présente l’aventure, ses spécificités et ses missions, offrant la possibilité d’une immersion dans le projet via la réalité virtuelle. Jusqu’au samedi 15 juillet, le village restera ouvert et totalement gratuit pour le public. A 17h30, Victorien Erussard, capitaine, Jérôme Delafosse, chef d’expédition et leur équipage quitteront la capitale pour mettre le cap sur leur deuxième escale, l’occasion pour les parisiens de venir saluer ce bateau du futur qui sera de retour à Paris après son tour du monde dans six ans.

Du 22 au 30 juillet, c’est la ville de Boulogne-sur-Mer qui accueillera Energy Observer et son exposition itinérante pour une semaine d’échanges et de découvertes axées notamment sur la mobilité propre utilisant l’hydrogène. A noter la présence du Libertad, la frégate trois-mâts carré argentine de 103,70 mètres, qui marquera l’occasion d’une belle rencontre entre le passé et le futur.

De la mer du Nord à l’Atlantique

Après Boulogne-sur-Mer, Energy Observer retrouvera Saint-Malo le temps d’un court chantier, avant de reprendre la mer, cap sur la Manche et Cherbourg-en-Cotentin, pour une escale du 26 août au 3 septembre et l’installation du village exposition sur la plage verte à port Chantereyne. Du 9 au 17 septembre, c’est Nantes, en Loire-Atlantique, qui accueillera Energy Observer et son exposition pour près de dix jours d’échanges sous l’œil bienveillant des géants des Machines de l’Île. Après la cité des ducs de Bretagne, Victorien Erussard et Jérôme Delafosse gagneront la Nouvelle-Aquitaine et la si belle ville de Bordeaux. Au port de la Lune, devant le Miroir d’eau, Energy Observer sera amarré entre le pont de Pierre et le pont Chaban-Delmas, entre tradition et modernité.

Rencontres méditerranéennes

Après l’Atlantique, le premier navire à hydrogène autour du monde pointera ses étraves en Méditerranée, après un contournement de la péninsule ibérique. Fin novembre, Marseille découvrira Energy Observer pour huit jours  d’échanges autour des enjeux environnementaux, avant de gagner Toulon du 2 au 10 décembre, toujours accompagné par son exposition de découverte du projet. Enfin, c’est à Monaco, fin décembre, que Victorien Erussard et Jérôme Delafosse en termineront avec leur Tour de France et leur première année d’expédition et de mise au point de leur catamaran propulsé aux énergies renouvelables.

Programme du Tour de France 2017 d’Energy Observer :

  • Paris du 5 au 16 juillet
  • Boulogne-sur-Mer du 22 au 30 juillet
  • Cherbourg-en-Cotentin du 26 août au 3 septembre
  • Nantes du 9 au 17 septembre
  • Bordeaux fin septembre/début octobre
  • Marseille fin novembre
  • Toulon du 2 au 10 décembre
  • Monaco fin décembre

A lire aussi :

Energy Observer, le "Solar Impulse des mers", prépare son tour du monde

Energy Observer met le cap sur les énergies du futur


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction