J-3 pour la Coupe de France de kitesurf à Port-Saint-Louis-du-Rhône

Mercredi 27 septembre 2017 à 11h37

La troisième étape de l’ENGIE Kite Tour, ou Coupe de France FFVL de kitesurf speed crossing 2017, fait escale à Port-Saint-Louis-du-Rhône dans les Bouches-du-Rhône (13) du vendredi 29 septembre au dimanche 1er octobre.


Alex Caizergues / ENGIE Kite Tour

La compétition rassemblera 70 kitesurfeurs venus de toute la France sur la plage Napoléon, connue pour ses 10 km de sable fin et ses conditions de vent remarquables. La compétition offrira un show hors normes aux spectateurs pour encourager les riders depuis ce spot d’exception. L’ENGIE Kite Tour promet un weekend sportif, festif et convivial, à la hauteur de la renommée camarguaise quant à la pratique de ce sport !

Alex Caizergues, enfant du pays sera l’une des têtes d’affiche de la compétition. Il est le kitesurfeur français le plus titré et le détenteur du record du monde de vitesse en kitesurf avec 104,8 km/h au compteur. Son palmarès est déjà impressionnant depuis 10 ans et il vient cet été encore de s’imposer en décrochant le titre de Champion du Monde de vitesse à Oman au Moyen-Orient. Il est présent pour défendre sa place sous les couleurs de son club co-organisateur DMC (Delta Mistral Camargue) et assurera son rôle d’ambassadeur de l’ENGIE Kite Tour. Cette mission lui tient particulièrement à cœur, elle vise à développer la notoriété de la compétition et ainsi faire connaître la discipline auprès du grand public.

Axel Mazella, actuel 2e mondial du Club d’Hyères et leader incontestable de la compétition sera également sur la ligne de départ. Chez les femmes, Flore Chalot, locale du club DMC, part leader. Elle s’était brillement imposée à la 11e place au scratch sur la dernière étape.

Cet événement organisé par la Fédération Française de Vol Libre (FFVL) et le Club local DMC (Delta Mistral Camargue) a la caractéristique de rassembler sur une même ligne de départ kitesurfers amateurs et professionnels. Un jeune rider a ainsi l’opportunité de se mesurer à ses idoles.

Que ce soient les hommes, les femmes, les jeunes, les séniors ou les vétérans, tous devront allier vitesse, technique et stratégie pour être le premier à l’arrivée d’un parcours balisé par des bouées. Pour les uns, ils défendront leur place sur le podium ; pour les autres ils auront plutôt le classement général en ligne de mire.

En proposant aux riders de choisir leur support de glisse de prédilection (directionnelle, surf, foil, twin tip), la FFVL ouvre cette compétition au plus grand nombre ! Ainsi les amateurs peuvent s’affranchir d’une première expérience en compétition face à des champions ; c’est particulièrement réjouissant !

 

A lire aussi :

Le skimboard, entre sport de glisse et sport de plage

Mini 6.50 Arkema 3 : un concentré d’innovations


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction