Grand succès pour la première édition du Mirabaud Sailing Video Award

Mardi 28 novembre 2017 à 11h23

Cinquante-cinq réalisateurs, représentant douze pays, ont soumis leur meilleure vidéo de l’année lors de l’édition inaugurale du Mirabaud Sailing Video Award. Le grand vainqueur, récompensé par le jury international, est le réalisateur suisse Roman Brunisholz, dont la vidéo mêle émotion, très belles images et message fort. Kito de Pavant, vétéran du Vendée Globe, remporte quant à lui le Special Jury Award.


Le vainqueur, choisi par le jury international, est le réalisateur suisse Roman Brunisholz. Sa vidéo met en scène une jeune fille de dix ans, Marie, naviguant en Optimist et rêvant de compétition en mer. Celle-ci croise le chemin d’Alan Roura, douzième du dernier Vendée Globe, une rencontre qui renforce sa confiance en elle. " C’est une vidéo originale et inspirante, qui lie les rêves d’une jeune navigatrice avec la réalité des marins professionnels. Cela montre que tant que l’on a des rêves, tout est possible ", résume Denis Harvey, producteur des images de la Coupe de l’America et membre du jury international.

Lorsque j’ai entendu parler du concours et que j’ai regardé les autres vidéos mettant en scène de grands événements, tels la Coupe de l’America ou le Vendée Globe, je me suis dit qu’il fallait que je produise une vidéo complètement différente ", explique Roman Brunisholz. "J’ai donc décidé de réaliser une vidéo qui raconte une véritabe histoire et génère de fortes émotions."

Le Mirabaud Sailing Video Award célèbre également les marins professionnels ayant filmé leurs exploits, en récompensant la meilleure vidéo du Special Jury Award. Le vétéran du Vendée Globe, Kito de Pavant, remporte cette catégorie grâce à une vidéo spectaculaire, dont le titre est « The Ocean is not big enough », qui montre son bateau heurter une baleine à pleine vitesse, puis perdre sa quille et couler.

"J’ai adoré cette vidéo car elle est brute et chargée d’émotion ", décrit Melissa Payne, vice-Présidente, IMG. "Il n’y a pas besoin de mots ni de musique dramatique pour illustrer le danger et le pire cauchemar du skipper. On ressent profondément la douleur et la terrible déception de Kito de Pavant.

 

A lire aussi :

Les meilleurs films de tempête en mer

Déjà un demi-siècle de partenariat entre Volvo Penta et Cranchi

 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction