São Tomé-et-Príncipe veut s'ouvrir au monde

Jeudi 11 mai 2017 à 17h05

Objectif de ce pays de moins de 200.000 habitants qui a lancé en 2015 un plan de développement: devenir un paradis de l'écotourisme.


w

Nature luxuriante, plages paradisiaques sur ces îles volcanique où près de 600 espèces de plantes ont été recensées - sans compter celles qui restent à découvrir: le pays a tout d'un petit paradis écologique. Encourager le tourisme est donc une évidence selon le gouvernement. Relativement épargné par les exploitations agricoles intensives, l'archipel, où ne pousse aujourd'hui aucun OGM, dit vouloir développer un tourisme "écologique" voire de l'"agrotourisme".

Mais les obstacles persistent : il est toujours difficile de mobiliser des fonds pour investir à São Tomé-et-Príncipe. Autre frein, le prix du voyage. Malgré un coût de la vie assez bas pour des ressortissants de la zone euro, venir à São Tomé reste un luxe: compter minimum 850 euros pour un aller-retour depuis Lisbonne. Le gouvernement ambitionne également d'agrandir l'aéroport international.

"Reste à savoir si le développement de São Tomé ira dans le sens des populations" -dont les 2/3 vivent en-dessous du seuil de pauvreté- et pas seulement aux "grands groupes internationaux", et si "la nature de São Tomé-et-Príncipe restera préservée", s'interroge un acteur de la filière touristique, qui dit avoir déjà vu les fonds sous-marins de l'archipel se dégrader considérablement en vingt ans.

A lire aussi :

São Tomé-et-Príncipe, trésor méconnu d’Afrique

Immense projet touristique et humanitaire sur l'île de Principe


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction