Les Philippines rouvrent Boracay aujourd'hui, ce joyau souillé par le tourisme de masse

Vendredi 26 octobre 2018 à 17h12


Les Philippines permettent de nouveau aux touristes de fouler les plages paradisiaques de Boracay, île fermée depuis six mois parce que le tourisme de masse l'avait transformée, selon le président Rodrigo Duterte, en "fosse septique".

Le chef de l'Etat avait ordonné en avril la fermeture de cette île qui est la plus courue de l'archipel, afin de permettre de nettoyer le site, de faire le ménage dans un développement hôtelier anarchique, et de bâtir en particulier des unités de traitement des eaux usées.

Six mois après, Boracay aura moins d'hôtels et de restaurants, ainsi qu'un quota de visiteurs autorisés et de nouvelles réglementations interdisant le tabac et l'alcool sur les plages, afin de ramener de l'ordre sur son littoral. Le but est de réparer une île qui accueillait ces dernières années jusqu'à deux millions de touristes par an.

Désormais, l'île n'aura plus le droit d'accueillir plus de 19.200 touristes en même temps, un quota que les autorités comptent faire respecter en contrôlant notamment l'offre hôtelière de l'île.

Le gouvernement a également chassé du littoral cracheurs de feu, masseuses, vendeurs ambulants, chiens errants et même les bâtisseurs de châteaux de sable emblématiques de l'île. Des constructions sauvages ont été rasées pour créer une servitude de passage de bord de mer large de 30 mètres.

Tous les sports nautiques, à l'exception de la natation, sont pour l'heure interdits et les trois casinos de l'île ont été fermés.

A lire aussi :

Barbuda, une destination 100 % nature

Route du Rhum : le retour du Cigare Rouge, bateau mythique aux 5 tours du monde


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction