Dans le nord de la France, un sous-marin allemand de la Grande Guerre ressurgit du sable

Jeudi 10 janvier 2019 à 14h22


© Vincent les 2 caps

A plus d'une centaine de mètres des dunes, la carcasse de métal repose sur une étendue de sable fin : l'épave d'un sous-marin allemand de la Première guerre mondiale, échoué sur les côtes françaises en juillet 1917, a ressurgi sur une plage à Wissant, dans le nord de la France. Depuis décembre, à marée basse, deux morceaux de huit et trois mètres de la coque du submersible UC61 sont ainsi visibles. Ces restes de "l'Unterseeboot" reposent sur la grande plage de ce village balnéaire face aux côtes anglaises, à l'endroit même où il s'est échoué il y a plus de 100 ans.

"C'était le 26 juillet 1917, il venait de Zeebruges (Belgique) et longeait la côte pour aller poser des mines à Boulogne-sur-Mer et au Havre", deux grands ports du nord de la France, relate Vincent Schmitt, guide touristique local. "Il avait pour mission de couler des navires de commerce - et il a même coulé un navire de guerre - dans le but de faire plier"l'ennemi", explique Isabelle Delumeau, historienne spécialisée dans l'histoire maritime.

Avant d'être interpellé par les douaniers et un régiment de cavalerie, l'équipage, composé d'une vingtaine de

"Tous les habitants de Wissant savent qu'il y a un sous-marin par ici, mais cette épave est la plupart du temps ensablée et donc invisible. Des morceaux réapparaissent de temps à autre, mais c'est la première fois qu'il se découvre autant", assure le guide touristique. En cause, selon lui: de "forts vents" et le "désensablement" de la baie de Wissant.

A lire aussi :

Le 21e Salon International de la Plongée commence demain

Un calendrier de courses bien rempli pour 2019 !


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction