Le Cléac'h : « L'expérience doit faire la différence »

Mots clés : ,

INTERVIEW. Deuxième du précédent Vendée Globe pour sa première participation, Armel Le Cléac'h (Banque Populaire) porte inévitablement le statut de favori. Entre deux manoeuvres, il répond au Figaro.


SAILING - PRE-VG 2012-2013 - BANQUE POPULAIRE / La Chaîne Météo - Crédit photo: Vincent CURUTCHET/ DPPI / VENDEE GLOBE

Figaro Nautisme.- Comment se passe ce début de Vendée Globe?

Armel Le Cléac'h: Le début était compliqué. Les premiers jours, il y avait pas mal de vent et une mer bien agitée. Les conditions se sont arrangées depuis mercredi soir et la navigation devient plus facile. En ce moment, je navigue à vue avec Bernard (Stamm) c'est plutôt sympa. En dehors de lui je n'ai pas de contact avec les autres skippers. J'ai des nouvelles par mon équipe notamment sur les abandons et les ennuis des autres bateaux. C'est d'ailleurs triste ces deux collisions coup sur coup, on pensait que l'AIS améliorerait les choses.

Arrivez-vous à gérer correctement la vie à bord?

Le rythme commence à venir même si ce n'est pas encore optimal. Au début, il y a eu beaucoup de manoeuvres à faire, le rythme était rapide donc c'était difficile de tout mettre en place, notamment au niveau de l'alimentation. Mais ça commence à venir et il faut maintenant réussir à gérer sur le moyen terme.

C'est votre deuxième Vendée Globe, les émotions sont-elles toujours aussi fortes?

C'est un peu différent, car il y a quatre ans le démarrage était vraiment compliqué en particulier dans le Golfe de Gascogne. Après, il y a toujours beaucoup d'émotion car il n'est jamais facile de quitter tous ceux qu'on aime et surtout sa famille. Le départ est toujours l'un des moments les plus forts du Vendée Globe, mais maintenant tout ça est derrière nous et il faut penser à la course.

Deuxième il y a 4 ans, l'objectif est-il forcément la victoire?

L'objectif est surtout de faire mieux qu'il y a quatre ans au niveau de la gestion de la vie à bord mais aussi de la navigation. Sur le classement faire mieux est toujours l'idée de départ mais j'ai placé la barre assez haut la dernière fois alors ce n'est pas facile. Après, l'objectif de Banque Populaire est bien sûr de faire un podium. Mais la route est longue et c'est déjà un exploit de terminer. Mon bateau est un peu différent du précédent mais ce qui doit faire la différence c'est surtout l'expérience que j'ai engrangé lors de ma première participation.

LIRE AUSSI:

Armel Le Cléac'h, un capital confiance



SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction