Louis Burton abandonne

Mots clés : , , , , ,

Le skipper de Bureau Vallée est arrivé ce matin, vers 7 heures au port de la Corogne. Le retour aux Sables d'Olonne était trop périlleux en raison d'une bascule de vent. Jusqu'à cette nuit, Louis Burton souhaitait retourner au port  pour réparer son voilier, abîmé après une collision avec un chalutier. 


crédits photo: Jean-Marie Liot / DPPI / Vendée Globe

Louis Burton est entré au port de La Corogne vers 7 heures ce matin.  Son équipe sera sur place dans la nuit de vendredi à samedi, ce déroutage n’étant initialement pas envisagé. "Il est abattu car il était vraiment prêt, a témoigné son frère Nelson, au PC course. Mais on va repartir, et repartir vite". L'équipe de Bureau Vallée souhaite se projeter dès maintenant dans la préparation du Vendée Globe 2016.

 

La détermination n'a pas suffi

 

Le benjamin de la course espérait repartir aux Sables pour réparer son voilier après sa collision avec un chalutier, lundi. Selon le règlement du Vendée Globe, il avait jusqu'au 20 novembre, 13h02, pour repasser le chenal des Sables d'Olonnes.

Jusqu'à cette nuit, au large du Cap Finisterre, sa remontée se passait bien, hier il se réjouissait d'une remontée rapide vers les Sables, il pensait mettre pied à terre dimanche. "On avait une fenêtre météo qui permettait à Louis de remonter sur 1 seul bord", expliquait ce matin son frère Nelson. Le hauban bâbord étant cassé à trois endroits différents, il ne pouvait pas virer de bord et devait donc rester tribord amure.  Malheureusement, les conditions météo ont mis fin à cette belle détermination: un vent de secteur nord est arrivé sur le golfe de Gascogne (20 à 25 nœuds). Continuer sa route aurait obligé Bureau Vallée à passer bâbord amure, mettant en danger son mât. Louis Burton a donc été contraint de rallier La Corogne pour préserver son mât.

 

C'est un coup dur pour le benjamin de la flotte qui vivait un véritable conte de fée depuis 2010. Participant de la Route du Rhum sur laquelle il avait déjà percuté un chalutier au large des Acores, Louis Burton avait trouvé son sponsor un peu au dernier moment. Une aubaine puisque Bureau Vallée s'était ensuite laissé entraîner dans l'aventure du 60 pieds.
Louis Burton s'était illustré en 2011 sur la Transat Jacques Vabre dont il avait pris le départ avec son frère. Les deux jeunes marins avaient surpris tout le monde par leur culot en restant une grande partie de la course aux avant-postes. Un culot qui semble être la marque de fabrique du marin d'origine parisienne et jeune papa : samedi, il avait été l'auteur du meilleur départ devant les Sables d'Olonne.

 

LIRE AUSSI:

Alain Gautier: "Deux collisions, c'est anormal"

Servane Escoffier, pilier de Louis Burton

Portrait: Louis Burton, la jeunesse entreprenante



SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction