Un business model original

Mots clés : ,

Avec un solide budget, l'organisation du Vendée-Globe s’est dotée d’une gestion particulière. Un cas unique dans la course au large. Tour d'horizon avec quelques chiffres.


Crédits photo : Mark Lloyd/DPPI/Vendée Globe

Les quatre premiers Vendée-Globe de 1989 à 2001 furent organisés par Philippe Jeantot. Suite à des démêlés avec l’administration fiscale, Jeantot fut contraint de céder la propriété de la course à un nouvel acquéreur. Aussitôt, le département de la Vendée, présidé alors par Philippe de Villiers, rachetait l’épreuve auprès du tribunal de commerce des Sables d’Olonne. Bruno Retailleau, nouveau Président du Conseil général de Vendée, nous en explique les raisons : « Le Vendée-Globe appartient au public, il était hors de question que des intérêts financiers privés captent l’esprit de cette compétition qui porte le nom du département. Nous avons donc crée une S.E.M (Société d’Économie Mixte) dans laquelle la Vendée est majoritaire avec comme actionnaires la Ville des Sables d’Olonne, la Chambre de Commerce et d’Industrie, la Région des Pays de la Loire et une trentaine d’entreprises vendéennes ».

 

Un budget de 9 millions d’euros

 

Aucune épreuve de voile en France n’est gérée par une structure de ce type. La S.A.E.M Vendéen présidée par Bruno Retailleau dispose d’un budget confortable comme nous le révèle ce dernier : « L’organisation du Vendée- Globe 2012-2013 reviendra à 9 millions d’euros : 3,6 sont pris en charge par le département, 3 par Sodébo, notre partenaire principal, un peu plus d’un million par la Ville des Sables d’Olonne et le reste par divers sponsors. La dernière édition nous avions un petit déficit que nous espérons combler cette année ».

 

De belles retombées

 

En termes de retour sur investissement, une étude réalisée estime à 40 millions les retombées directes au niveau du tourisme local et à 140 les retombées médiatiques. Pour accentuer encore cet impact économique, Bruno Retailleau a signé un accord avec A.S.O (Amaury Sport Organisation), organisateur du Tour de France cycliste, pour la diffusion télévisuelle dans 170 pays. Une douzaine de chaînes de télévision ont diffusé le départ du Vendée Globe le 10 novembre. Malgré la crise économique, l’engouement du Vendée Globe ne se dément pas. Le village officiel accueille cette année un tiers de plus d’exposants qu’il y a quatre ans. Autant dire que les feux sont tous au vert pour la plus grande épreuve française de voile, il ne reste plus aux marins qu‘à écrire l’histoire...

 

LIRE AUSSI:

Nos derniers pronostics sur le Vendée Globe
 



SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction