Sam Davies : « Rester sur mon bateau m'aide à encaisser »

Mots clés : ,

INTERVIEW. Seule femme engagée sur ce Vendée Globe, Samantha Davies faisait office d'outsider après sa quatrième place lors de l'édition précédente. Mais un démâtage de son voilier Savéol au large de Madère a mis fin à l'aventure de la plus française des Britanniques. Un abandon qui touche la navigatrice mais qui est loin de la couler.


La Chaîne Météo - Crédit photo: Samantha Davies/Savéol

Figaro Nautisme. - Comment se passe votre retour?

Samantha Davies. - Le retour se passe bien. Actuellement, avec Erwan (Lemeilleur, le responsable technique de son bateau), on doit négocier du vent de face mais ça va. On a fait pas mal de milles depuis Madère, maintenant on se dirige vers Cascais, une petite ville à côté de Lisbonne, pour faire une pause pour se ravitailler en essence mais aussi pour attendre que le temps se calme dans le Golfe de Gascogne, car ce n'est pas facile en novembre. Je ne sais donc pas quand je rentre. Mais s'il faut attendre trois semaines, je rentrerai par la terre.

Comment va le moral?

Maintenant ça va mieux. Bien sûr ça a été dur mais, si ça ne l'était pas tout le monde ferait le Vendée Globe, cela fait partie de la course. J'ai eu la chance que mon incident arrive aussi proche de Madère. Je n'étais pas trop au large et ça m'a permis de rejoindre l'île avec mon bateau et non pas d'être obligée de rentrer en avion. Rester sur mon bateau, c'est aussi ce qui m'aide à encaisser. En plus, Madère est une île fantastique, beaucoup de personnes nous ont très bien accueillis et nous ont aidés à réparer. Certains ont fait le tour des chantiers de l'île pour trouver de quoi faire un mât.

Ce mât que vous avez récupéré vous rassure-t-il?

C'est vraiment un petit mât, il ne fait que 8 mètres. On l'a récupéré sur un chantier de bateaux cassés avec quelques voiles. Ça ne suffit toutefois pas, ça dépend des vents mais il nous faut tout de même utiliser le moteur de temps en temps. Ce matin, on a pu naviguer uniquement avec les voiles, grâce à du vent arrière, mais maintenant on doit de nouveau s'aider du moteur.

Votre bateau est mal insonorisé, le bruit du moteur n'est pas insupportable, vous qui aimez les sensations du grand large?

Moi je suis comme les enfants, le bruit du moteur m'aide à dormir (rires). Et puis de toute façon, je suis tellement fatiguée... La nuit, le moteur ne fait pas trop de bruit. Après, c'est vrai que dans la journée ce n'est pas très agréable mais Erwan a amené des casques pour nous aider à supporter ce moment difficile.

Suivez-vous toujours la course? Avez-vous un favori?

J'aimerais bien suivre la course mais je n'ai qu'un accès limité à Internet sur le bateau donc je ne suis pas trop au courant. J'ai envoyé un mail à mon équipe pour qu'elle me tienne informée de l'évolution de la course. Pour les favoris, c'est compliqué, il y a tellement de choses qui se passent sur le Vendée Globe et notamment celui-là. Les favoris naturels sont bien sûr Armel (Le Cléac'h), Vincent (Riou) et Jean-Pierre (Dick). Après, je vois François (Gabart) comme un bel outsider, place à laquelle je voyais aussi Jérémie (Beyou) mais il a malheureusement abandonné.

Vous projetez-vous déjà sur une prochaine participation?

C'est très loin quatre ans. Bien sûr que j'aimerais recourir le Vendée Globe, mais ma priorité actuelle est de retrouver la mer. C'est compliqué quand on pense partir pour 3 mois et que finalement on se retrouve à ne partir qu'une semaine. J'espère compenser en faisant beaucoup d'entraînements cet hiver. Et avant un prochain Vendée Globe, je voudrais faire quelques autres courses, je ne vais pas rester 4 ans sans défis.


A LIRE AUSSI:

Samantha Davies, une femme d'excellence

Louis Burton: "Au moins, je passerai Noël avec mon enfant"

Tanguy de Lamotte, par les chemins d'écoliers



SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction