Sept concurrents pénalisés

Mots clés : , , ,

Sept skippers du Vendée Globe vont devoir faire des ronds dans l’eau. Ils ont écopé de sanctions allant de 20 minutes à deux heures pour ne pas avoir respecté les règles du rail de navigation du Cap Finisterre.


Comme sur terre, la mer est régie par un code de la route, il y a même des voies de circulation intense qui s’apparentent à des autoroutes. Ainsi au Cap Finisterre, un rail de navigation, ou dispositif de séparation du trafic oblige les bateaux à remonter en laissant la terre à tribord (ils montent donc à droite, du sud au nord) et inversement pour la descente. Au milieu, il y a l’équivalent d’une ligne blanche, infranchissable. Le Ripam, le fameux code de la route maritime, précise : « Les navires doivent éviter autant que possible de couper les voies de circulation mais, s’ils y sont obligés, ils doivent autant que possible le faire perpendiculairement à la direction générale du trafic. » Or, les sept skippers pénalisés ont pénétré ce rail - plus ou moins longtemps et plus ou moins franchement - ce qui explique les sanctions variables, de 2 heures (Jean Le Cam, Dominique Wavre, Javier Sanso, Tanguy de Lamotte et Zbigniew Gutkowski), 30 minutes (Mike Golding) et 20 minutes (Jean-Pierre Dick).

 

Deux heures de bricolage

 

Lorsqu’il a appris sa pénalité, Dominique Wavre a tout de suite signifié à l’organisation qu’il exécutait sa sanction : « deux heures de bricolage ! » lance Dominique Wavre. Mais le skipper avoue tout de suite une pointe d’amertume : il explique avoir été mis dans le doute par « une réponse emberlificotée » du membre du jury lors du briefing du départ. « C’était une réponse de juriste pas une réponse de marin, précise le skipper de Mirabaud. Il nous a juste dit d’aller voir les textes nous-mêmes. Moi, en lisant les textes, j’avais juste compris qu’il ne fallait pas gêner le trafic. » Les réclamations ont été déposées par le comité de course, d’une part, et par le concurrent Alex Thomson d’autre part. Dominique Wavre n’a aucune colère contre le skipper britannique : « Il s’est senti lésé, il était donc normal qu’il dépose une réclamation. »
Les skippers pénalisés ont jusqu’à jeudi soir, minuit (heure française), pour faire des ronds dans l’eau.

 

 

LIRE AUSSI:

Di Benedetto: "Le Vendée Globe, c'est un rêve".

Les leaders en régate dans l'hémisphère sud



SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction