17e jour de course

Mots clés : , , ,

Les écarts se creusent entre le leader, Armel Le Cleac’h (Banque Populaire), et ses poursuivants, François Gabart (Macif) et Alex Thomson (Hugo Boss).


L’état de la flotte


La tête de flotte a clairement mis le cap sur la porte des aiguilles, sas d’entrée sur les mers du sud. Armel Le Cleac’h mène la danse avec une avance de 165 milles nautiques sur son dauphin, François Gabart. « Je crois que François a fait ce qu’il pouvait avec ce qu’il avait », observe la figariste Jeanne Grégoire. Le skipper de Macif a eu une nuit chargée avec de nombreuses manœuvres et des réglages incessants pour venir à bout des calmes. Le 3e concurrent est le surprenant Alex Thomson. À 185 milles nautiques du leader, il mène brillamment un voilier d’ancienne génération, un plan Farr 2007. En 4e position, Bernard Stamm gagne une place sur Jean-Pierre Dick, décalé à l’ouest, à 254 milles nautiques d’Armel Le Cleac’h. « Jean-Pierre suit son option avec pas mal de sérénité. Comme Jean, il a dégainé alors que les autres se reposaient davantage », observe l’habituée du circuit Figaro. Derrière le peloton de tête, on retrouve l’éternel trio composé de Mike Golding, Jean Le Cam et Dominique Wavre. « J’ai trouvé excellent de les suivre, surtout avec l’humour et le recul de Jean, observe Jeanne Grégoire. Ils régatent aussi fort que devant, ils se rendent coup sur coup. »
A 800 milles du leader, le groupe des retardataires profite des alizés d’est. Ils sont emmenés par Javier Sanso sur Acciona. Alessandro Di Benedetto ferme la marche à 1249 milles d'Armel Le Cléac'h.

Quant à Vincent Riou, contraint à l'abandon sur avarie ce dimanche, il devrait arriver à Bahia demain, mercredi. « L’avantage de ce petit trajet, c’est que ça permet de relativiser de digérer », a-t-il confié à l'organisation ce mardi midi. Le skipper de PRB organise le rapatriement de son bateau. « Il faut que j’évalue les délais de réparation et de livraison des nouvelles pièces. » Le skipper de PRB assure qu’il suivra la course au moins jusqu’au Cap de Bonne Espérance. « Je me suis fait tellement de scénarios, il faut que je regarde le dénouement. »


Notre analyse météo
 

Ce mardi, le vaste système anticyclonique est encore devant toutes les étraves mais la situation météo va se dessiner plus nettement à partir de la nuit prochaine avec la dorsale, issue de l’anticyclone de Sainte-Hélène toujours positionné très sud. Elle séparera Banque Populaire et Virbac-Paprec, comme vous pouvez le voir sur les cartes ci-dessous.
Demain mercredi, sur la bordure nord de cette dorsale, Armel Le Cleac’h se battra avec des vents d’Est évanescents et, toujours sur sa droite, les calmes menaçants. Dans le même temps, sur la bordure ouest de la dorsale, Jean-Pierre aura trouvé la sortie avec l’arrivée de vents de nord, établis à 15/20 nœuds. Ces nouveaux vents ne l’abandonneront pas de sitôt, au contraire ils se renforceront. Il accusera probablement plus de 350 MN de retard sur le leader lors de la rencontre de ces vents, mais grâce à sa vitesse, qui dépassera 20 nœuds à partir de jeudi soir, il devrait rattraper Armel Le Cleac’h et donc sortir gagnant au passage de la première porte.
Plus risquée est la route de MACIF qui a trop longtemps hésité. François Gabart semble avoir maintenant choisi son camp en mettant cap au sud. Il pourra s’accrocher plus tardivement que Jean-Pierre Dick au vent de nord qui rentrera mercredi mais sur une route plus tendue, plus courte. Son dosage est particulièrement intéressant : à suivre de près !
Finalement, chaque poursuivant a de plus en plus de raisons pour choisir l’option ouest de l’anticyclone avec le courant perturbé qui gagne du terrain de ce côté. Lorsqu’Armel Le Cleac’h est passé, il n’y avait rien entre l’anticyclone et les côtes brésiliennes mais maintenant un vent de nord vient chercher ses poursuivants. Armel sera très solitaire sur son option qui finalement ne pouvait convenir qu’à son bateau. Banque Populaire avait encore du vent devant lui lorsqu’il s’est positionné sur la dorsale, actuellement le système est plus large et plus flou.


Nos pronostics
 

Puisque les prochaines 24h sont encore destinées à l’investissement pour chacun et que l’heure des dividendes n’arrivera que plus tard, nous maintenons le même podium. Pour les prochaines 24h, nous parions sur Armel Le Cléach, François Gabart et Alex Thomson.
En revanche, dans un pronostic à plus long terme, nous parions sur Jean-Pierre Dick en premier pour passer la première porte (Porte des Aiguilles), suivi de François Gabart et Armel Le Cleac’h. Mais ce ne sera que pour le début de semaine prochaine.

 

Et vous ? Rejoignez-nous sur Facebook ou Twitter pour partager vos pronostics. Et rendez-vous demain, à midi pour un nouveau « Pronostics Vendée Globe ».

 

 

LIRE AUSSI:

Vous saurez tout sur les quilles

Calculs mathématiques contre route météo

Dick tente une audacieuse option ouest

 



SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction