Valse des leaders et record de vitesse

Mots clés :

Au sud du cap de Bonne-Espérance, les marins bataillent au coude-à-coude. Et l'océan Indien les guette...


SAILING - PRE-VG 2012-2013 - MACIF / La Chaîne Météo

LA RÉGATE planétaire nous offre un scénario dont elle seule a le secret. Auteur d'une navigation chirurgicale qui lui a valu de passer deux semaines en tête de flotte, Armel Le Cléac'h (Banque Populaire) a laissé les commandes du Vendée Globe au cours d'un week-end fou. La tête de flotte a en effet vécu trois changements de leader en 24 heures. Après Jean-Pierre Dick (Virbac Paprec) et Armel Le Cléac'h, c'est François Gabart (Macif) qui est monté sur la première marche du podium, dimanche matin. Mais d'un rien car seul un mille séparait François Gabart de son poursuivant, Jean-Pierre Dick à la mi-journée. «La régate est intense avec Armel et François, observait ce dernier.On s'aime bien mais on ne se fait pas de politesse!»

Le vacarme des 40es rugissants

D'autant que les concurrents ont fort à faire sur des bateaux qui filent à vive allure dans une mer déformée. Vendredi et samedi, François Gabart (avec 482,91 milles) et Jean-Pierre Dick (502,53 milles) ont battu à tour de rôle le record de la plus grande distance parcourue en solitaire sur un monocoque en 24 heures. «J'ai la bonne configuration de voiles pour aller vite sans trop forcer, remarquait alors Dick. Nos bateaux sont conçus pour aller à ces vitesses-là (en l'occurrence près de 40 km/h).»

Avec l'entrée la nuit dernière dans l'océan Indien, c'est une nouvelle course qui commence. Une course tout d'abord marquée par un regroupement en tête, avec le retour prévisible des «tontons flingueurs» Le Cam, Golding et Wavre, à la faveur d'un ralentissement des premiers. Et la traversée de l'océan Indien s'annonce inédite: ce tronçon redoutable d'ordinaire marqué par une navigation au portant sous haute tension va être finalement marqué par une régate dans des vents changeants. La faute à la dérive des glaces dans l'hémisphère sud qui a contraint l'organisation à remplacer la deuxième porte des glaces, la porte Kerguelen par la porte Crozet, beaucoup plus au nord. Une route septentrionale synonyme de vents plus faibles. «Il faut trouver la juste limite entre la roulette russe et le respect de l'esprit d'aventure», insiste le directeur de course, Denis Horeau.

CLASSEMENT dimanche à 16 heures: 1. Gabart à 18 177 milles de l'arrivée. 2. Dick à 4 m ; 3. Le Cléac'h à 15 m. 4. Stamm à 83 m 5. Thomson à 152 m...



SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction