La bande des cinq s'échappe

Mots clés : , ,

Mercredi matin, Francois Gabart ouvre la voie à l’approche de l’Australie. Les cinq bateaux de tête creusent des écarts importants.G


Crédit photo : Jean-Marie Liot (DPPI)/Vendée Globe

Mercredi, au premier pointage de 5 heures du matin, François Gabart (Macif) possédait 18 milles d’avance sur Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) et 81 sur Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec). Les trois leaders dévalent l’océan Indien en route directe vers la porte des glaces Autralie Ouest à 19,5 nœuds de moyenne. Quatrième, Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat), qui a soigné hier l’une de ses molaires cassée, était le plus rapide du groupe de tête en affichant 20,8 nœuds au compteur. Suivait Alex Thomson (Hugo Boss) nullement handicapé par une barre de liaison de safran fraîchement bricolée et qui navigue à la même vitesse que Gabart. Tout ce beau monde va devoir empanner dans les prochaines heures après une rotation des vents de nord-ouest qui basculeront au sud-ouest. 


 

Rien à faire...



A l’approche du cap Leeuwin à la pointe sud-ouest du continent australien, le trio Mike Golding (Gamesa), Jean Le Cam ( SynerCiel) et Dominique Wavre (Mirabaud) ne se fait plus guère d’illusion sur sa capacité à revenir pour le moment dans le match. Dans un flux de sud-est instable, les trois quinquas progressent difficilement entre 10 et 14 nœuds. Le skipper britannique pointe désormais à plus de 800 milles du tableau arrière de Macif. Une impuissance que résume parfaitement Golding : « Ces hautes pressions vont rester plus ou moins sur nous pendant un moment, et la zone va s’étendre, ce qui fait qu’on ne va pas pouvoir juste la traverser. C’est frustrant de voir que l’écart se creuse aussi rapidement ».



 

Nerfs d’acier
En queue de flotte aussi, il faut avoir des nerfs d’acier. Après avoir franchi la porte de Crozet, l’Espagnol Javier Sanso (Acciona 100% EcoPowered) accuse désormais près de 1 700 milles de retard sur les premiers. Un écart qui se monte à 3 300 milles pour Alessandro Di Benedetto, le seul concurrent qui navigue encore en Atlantique Sud. Entre les deux, Arnaud Boissières (AKENA Vérandas), Bertrand de Broc (Votre Nom autour du Monde avec EDM Projets) et Tanguy de Lamotte (Initiatives-cœur) font la course avec l’anticyclone sud-africain. Heureusement pour eux, le vent est au rendez-vous. Dans ce tour du monde, tous n’ont pas les mêmes motivations. Ils savent aussi qu’ils vivent une aventure rare, que peu d’hommes ont ou auront l’occasion d’expérimenter.

 



CLASSEMENT



Positions du 12/12 à 5 heures : 1.François Gabart (Macif) à 14 745 milles de la ligne d’arrivée; 2.Armel Le Cléac´h (Banque Populaire) à 18,4 milles du leader; 3.Jean-Pierre Dick (Virbac Paprec) à 81,4 m; 4.Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat) à 140,1 m; 5.Alex Thomson (Hugo Boss) à 185 m; 6.Mike Golding (Gamesa) à 803,5 m; 7.Jean Le Cam (SynerCiel) à 822,5 m; 8.Dominique Wavre (Mirabaud) à 1 010,1 m; 9.Javier Sanso (Acciona 100% EcoPowered) à 1 681,8 m; 10.Arnaud Boissières (Akéna Vérandas) à 2 064,4 m; 11.Bertrand de Broc (Votre Nom Autour du Monde avec EDM Projets) à 2 418,4 m; 12.Tanguy de Lamotte (Initiatives-Coeur) à 2 669,8 m; 13.Alessandro Di Benedetto (Team Plastique) à 3 280 m. Abandons : Marc Guillemot (Safran); Kito de Pavant (Groupe Bel); Samantha Davies (Savéol); Louis Burton (Bureau Vallée); Jérémie Beyou (Maître CoQ); Zbigniew Gutkowski (Energa); Vincent Riou (PRB).



SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction